fbpx

Qu’est-ce qu’un EHPAD?

Définition EHPAD : une médecin souriante qui accompagne une femme âgée et discute avec elle dans une belle ambiance.

Les EHPAD sont des établissements d’hébergement médicalisés pour personnes âgées dépendantes. On dénombre, aujourd’hui en France, 8000 EHPAD regroupés en deux statuts : public ou privé (associatif à but non lucratif ou privé à vocation commerciale). Avec l’accueil familial, la colocation senior et les maisons de retraite non médicalisées, les EHPAD font partie des solutions d’hébergement à la disposition des personnes âgées. 

 Quelle est la définition d’un EHPAD ?

Un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes est une structure d’accueil et de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie, nécessitant une assistance au quotidien. Un EHPAD héberge des personnes âgées à temps complet ou partiel, de manière permanente ou temporaire.

Les prestations minimales fournies dans un EHPAD sont : 

  • Hébergement : mise à disposition d’une chambre individuelle ou partagée avec accès à une salle de bain et des toilettes, espaces communs, espaces extérieurs ;
  • Soins médicaux : suivi médical régulier, administration des médicaments, soins infirmiers, suivi des pathologies spécifiques ;
  • Accompagnement de la perte d’autonomie : aide à la toilette, à l’habillage, à la prise des repas, à la mobilité, au lever, au coucher ; 
  • Restauration : fourniture de trois repas équilibrés et adaptés aux besoins des résidents, d’un goûter et mise à disposition d’une collation nocturne, prise en compte des régimes spécifiques ;
  • Animations  : sorties, ateliers créatifs, ateliers de mémoire, activités physiques douces, stimulation cognitive, etc.

Des prestations complémentaires peuvent être proposées par l’établissement (entretien du linge personnel du résident, prestation de coiffure, etc.). Elles sont facturées en plus du prix affiché.

Comment fonctionne un EHPAD ?

Les (EHPAD) peuvent être publics ou privés. Les EHPAD publics dépendent du Conseil général du département, de la commune ou du secteur hospitalier. Les EHPAD privés peuvent dépendre d’associations à but non lucratif, de structures commerciales ou de groupes privés (mutuelles, caisses de retraites…). 

Contrat de séjour

Le contrat de séjour est un document contractuel établi entre l’EHPAD et le résident ou son représentant légal. Il vise à formaliser la relation entre l’habitant et la structure d’accueil. Il définit les droits et les devoirs de chaque partie. Il est obligatoire et signé par le résident ou son représentant légal. Celui-ci décrit les conditions de séjour (durée, prestations proposées), les modalités financières (tarifs appliqués, conditions de paiement, modalités de révision des tarifs, règles de facturation en cas d’hospitalisation), les conditions de résiliation du contrat, les droits de l’occupant (libre choix des soignants, respect de la dignité et de la vie privée…) et ses obligations (respect du règlement intérieur de l’établissement), les responsabilités de l’EHPAD en matière de qualité de soins, de sécurité et de suivi médical.

Il est conseillé au résident ou à son représentant légal de lire attentivement le contrat de séjour, de poser des questions en cas de doute et de comprendre pleinement les conditions qui y sont énoncées avant de les signer. En outre, il est recommandé d’annexer au contrat un état des lieux contradictoire de son espace privé ainsi qu’un inventaire des biens personnels apportés dans sa chambre.

Livret d’accueil

Lors de leurs entrées en EHPAD, un livret d’accueil est remis aux occupants et à leurs familles. Il a pour objectif de fournir des informations essentielles sur l’établissement, ses services, son fonctionnement et les droits et devoirs des résidents. Celui-ci contient : 

  • La charte des droits et libertés de la personne accueillie (principe de non-discrimination, droit à un accompagnement adapté…)
  • Le règlement de fonctionnement de l’établissement (droits et devoirs des résidents, règles de vie en collectivité, organisation des locaux collectifs et privés, sécurité des personnes et des biens…)
Posez-nous vos questions ici :


 

Qui sont concernés par les EHPAD ?

Les EHPAD s’adressent à des personnes âgées de plus de 60 ans, qui ne peuvent plus vivre de manière autonome à leur domicile et ont besoin d’aide et de soins au quotidien. Fragiles et vulnérables, ces personnes nécessitent l’aide d’un tiers dans les actes de la vie courante (comme se lever, faire sa toilette, prendre ses repas) en raison d’une détérioration de leurs facultés physiques et/ou mentales. 

Établissement médicalisé, un EHPAD est en mesure d’accueillir des résidents en perte d’autonomie selon les critères de la grille nationale AGGIR (autonomie-gérontologie-groupe iso ressources). Il dispose des moyens techniques nécessaires et d’un personnel formé pour réaliser les soins et apporter l’assistance dont les habitants ont besoin.

Il est à noter que les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont à même d’accueillir des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ou des personnes souffrant de troubles cognitifs et de maladies neurodégénératives. En outre, sur dérogation, des personnes de moins de 60 ans peuvent être admises en EHPAD. 

Combien coûte la vie en EHPAD ?

Le coût d’un EHPAD peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que le type d’EHPAD (public ou privé), la localisation géographique, les prestations proposées par l’établissement, le degré de dépendance du résident, etc.

Tarification du séjour

Les EHPAD publics dépendent du Conseil général du département, de la commune ou du secteur hospitalier. Le tarif des EHPAD du secteur public est fixé par le Conseil général dont dépend l’EHPAD. Le tarif médian d’un hébergement dans ce type de structure est de 54,39€ par jour soit 1631,70€ par mois. Les EHPAD publics privilégient généralement l’accueil de personnes âgées à faibles ressources financières.

Les EHPAD privés peuvent dépendre d’associations à but non lucratif, de structures commerciales ou de groupes privés (mutuelles, caisses de retraites…). Ils sont plus onéreux que les EHPAD publics, l’écart de prix pouvant avoisiner les 1000€. Le tarif médian en maison de retraite médicalisée privée est de 82€ par jour soit 2460€ par mois. Ce type d’établissement s’adresse donc davantage aux seniors ayant plus de ressources.

 

Aides financières

De nombreuses aides financières sont disponibles pour soutenir les personnes âgées et leurs familles dans le financement de la vie en EHPAD. 

Parmi ces aides, on peut citer : 

  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : il s’agit d’une aide financière destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie (GIR 1 à 4) ou en situation de handicap visant à financer tout ou partie des frais liés à l’hébergement en EHPAD. Le montant de l’aide est calculé en fonction des ressources du demandeur et du tarif dépendance correspondant à son GIR. La demande d’APA est à adresser à la direction de l’établissement. L’allocation est versée par le département.
  • L’aide sociale à l’hébergement (ASH) : c’est un dispositif visant à prendre en charge la totalité ou une partie des frais liés à l’hébergement d’une personne âgée ou d’une personne handicapée vieillissante en établissement (résidences autonomies, EHPAD, USLD) ou chez un accueillant familial. Elle est versée par le département sous conditions de ressources et de résidence. Ces établissements publics sont entièrement habilités à l’ASH, alors que seulement la moitié des EHPAD privés le sont.
  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) : il s’agit d’une aide sociale versée mensuellement aux personnes retraitées ayant de faibles ressources par leur caisse de retraite (Carsat, MSA…). Le montant de l’ASPA s’ajoute, dans une certaine mesure, aux revenus personnels. 
  • L’aide personnalisée au logement (APL) : c’est une aide attribuée aux personnes âgées résident en maison de retraite médicalisée (EHPAD ou USLD) ou non médicalisée (résidence autonomie) à condition que le logement ait été conventionné APL par le Préfet. 
  • L’allocation de logement sociale (ALS) est une aide mensuelle pouvant être attribuée par la CAF ou la MSA aux personnes âgées résident en établissement d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD, USLD ou résidences autonomie) à condition que l’établissement constitue la résidence principale du demandeur. 

Par ailleurs, certains frais liés à la vie en EHPAD peuvent être déductibles des impôts. Les frais d’hébergement par exemple peuvent donner droit à un avantage fiscal appelé « crédit d’impôt pour l’hébergement en EHPAD ».

Comment trouver un EHPAD ?

Avant de se lancer dans la recherche d’un EHPAD, il convient définir les critères de recherche de l’établissement : 

  • Le type de structure recherché (EHPAD public ou privée, maison de retraite non médicalisée, ou alternatives aux EHPAD)
  • Les préférences géographiques ;
  • La durée de séjour (temporaire ou à durée indéterminée) ;
  • Le niveau de dépendance et la prise en charge nécessaire ;
  • Les prestations recherchées ;
  • Le budget de la personne âgée.

Une fois les critères définis, vous pouvez suivre les étapes suivantes : 

  • Faire des recherches en ligne : utilisez des moteurs de recherche en ligne ou l’annuaire des EHPAD et des maisons de retraite en ligne lancé par le Gouvernement. Vous pouvez utiliser des mots-clés tels que « EHPAD + nom de la ville » pour obtenir des résultats pertinents.
  • Demander des recommandations : parlez à votre médecin traitant, à des professionnels de santé, à des assistantes sociales ou à d’autres personnes de confiance qui pourraient vous recommander des EHPAD de qualité dans votre région. Les recommandations personnelles peuvent être précieuses pour vous orienter vers des établissements réputés.
  • Prendre contact avec les EHPAD : une fois que vous avez identifié quelques EHPAD potentiels, prenez contact avec eux pour obtenir des informations supplémentaires. Vous pouvez demander des brochures, des tarifs, des informations sur les services proposés, les modalités d’admission, etc. N’hésitez pas à poser toutes les questions que vous jugez importantes pour prendre une décision éclairée.
  • Visiter les EHPAD : planifiez, si possible, des visites dans les EHPAD qui vous intéressent le plus. Cela vous permettra de voir les installations, de rencontrer le personnel, de vous familiariser avec l’ambiance et de vous assurer que l’établissement correspond à vos attentes ou à celles de votre proche.

Que faut-il savoir sur les EHPAD ?

Différents types de séjours existent en EHPAD : permanent, temporaire ou accueil de jour. Dans tous les cas, les résidents bénéficient d’un suivi médical et paramédical prodigué par son personnel soignant.

Les différents types de séjours existants

L’accueil de jour est un service qui permet aux personnes âgées vivant à domicile de passer une partie de la journée dans l’établissement tout en séjournant chez elle le soir. L’accueil de jour vise à fournir un soutien aux personnes âgées et à leurs proches aidants en leur offrant un environnement sécurisé, un accompagnement adapté et des activités stimulantes. Il permet aux personnes âgées de bénéficier d’un suivi médical régulier, de recevoir des soins médicaux (prise de médicaments, pansements), de participer à des activités sociales (activités physiques, cognitives, ateliers créatifs, sorties culturelles), et ceci en permettant à leur aidants de prendre du temps pour eux-mêmes. 

L’hébergement temporaire est un service qui permet à une personne âgée de séjourner en EHPAD pour une période déterminée (allant de quelques jours à plusieurs semaines). Il vise à offrir une solution d’accueil de jour et de nuit ainsi qu’un suivi temporaire pour les seniors qui en ont besoin. Il peut être utilisé dans les situations suivantes : lorsque les aidants habituels sont indisponibles, lorsque le senior a besoin d’une période de réadaptation suite à une hospitalisation, ou encore pour permettre de soulager les aidants familiaux en leur offrant un répit. Lors de son séjour temporaire, la personne dispose d’un hébergement en chambre individuelle ou double selon les disponibilités. Elle bénéficie de soins médicaux et paramédicaux. Elle bénéficie du service de restauration qui fournit une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins nutritionnels. Le senior en admission temporaire peut, par ailleurs, participer aux activités proposées par l’équipe animation de la structure. 

Le séjour permanent en EHPAD s’adresse aux personnes âgées qui ne peuvent plus vivre de manière autonome chez elles en raison de leur perte d’autonomie et de leurs besoins de soins. L’EHPAD leur propose un logement en chambre individuelle ou double, une prise en charge médicale et paramédicale continue, l’accès à la restauration, la participation à des activités variées et des services de soutien (aide administrative, services religieux, blanchisserie, transport pour les rendez-vous médicaux, etc.).  

Personnel soignant

La prise en charge de la dépendance en EHPAD est assurée par le personnel soignant, une équipe pluridisciplinaire dont l’objectif est d’assurer les soins et de favoriser le bien-être des résidents. En voici les principaux membres : 

  • Le médecin coordinateur : il travaille en collaboration avec les autres membres de l’équipe soignante pour établir les plans de soins, évaluer les besoins médicaux des occupants et assurer le suivi des traitements médicaux. Il est présent régulièrement dans l’établissement pour répondre aux besoins médicaux des résidents. Il assure des consultations médicales, prodigue des soins, effectue des prescriptions médicales. Il est à noter que le résident a la possibilité de choisir son médecin traitant s’il le souhaite. 
  • Les infirmières et infirmiers : ils dispensent les soins médicaux, administrent les médicaments, réalisent les pansements, surveillent les constantes vitales. Ils sont en contact régulier avec les médecins pour faire le point sur l’état de santé de l’occupant et mettre en place les traitements adaptés. 
  • Les aides-soignantes et aides-soignants : ils assistent les infirmières dans la réalisation des soins quotidiens. Ils aident les résidents à effectuer leur toilette, les habillent, les aident à se déplacer, et peuvent aider à la prise des repas. 
  • Les aides médico-psychologiques (AMP) : ils accompagnent les personnes âgées dépendantes, notamment celles atteintes de troubles cognitifs, et veillent à leur bien-être psychologique, les soutiennent dans les actes de la vie quotidienne, stimulent leur autonomie et favorisent les interactions sociales.
  • Les psychologues : ils travaillent en étroite collaboration avec les résidents, les familles et l’équipe soignante. Ils proposent un soutien psychologique aux résidents, les aident à gérer leurs éventuelles difficultés émotionnelles et contribuent à maintenir leur bien-être mental. 
  • Les ergothérapeutes : ils interviennent pour aider les résidents à maintenir leur autonomie et à retrouver leurs capacités fonctionnelles. Ils proposent des activités et des adaptations de l’environnement pour faciliter le quotidien de la personne âgée.
  • Les kinésithérapeutes : ils sont responsables de la rééducation et de la stimulation motrice des résidents. 
  • Les diététiciens : ils assurent la planification des repas et l’équilibre nutritionnel des habitants, en accord avec le médecin traitant de la personne âgée. Ils collaborent avec l’équipe de cuisine pour proposer des menus adaptés aux besoins spécifiques des résidents, en tenant compte de leurs régimes alimentaires particuliers.

Quelles sont les solutions alternatives aux EHPAD ?

Pour les personnes dépendantes ou en perte d’autonomie, qui souhaitent recevoir un accompagnement adapté, il existe plusieurs alternatives aux EHPAD. En voici quelques-unes : 

  • Les services de soins et d’aide à domicile : une personne âgée qui fait le choix de demeurer chez elle peut faire appel à des infirmières, aides-soignantes, kinésithérapeutes qui assureront des visites régulières pour leur prodiguer des soins médicaux, leur apporter un soutien psychologique et veiller à leur bien-être global. En parallèle, il est possible de faire appel à une aide à domicile qui assistera le senior dans les tâches de la vie quotidienne comme la toilette, l’habillage, l’assistance pour les déplacements, la préparation des repas, l’aide à la prise de médicaments, les courses, etc.
  • La résidence autonomie : ce sont des structures qui offrent un logement indépendant aux personnes âgées ainsi que des services collectifs tels que la restauration, la blanchisserie, l’animation et des interventions d’aides à domicile. Cette solution offre une certaine autonomie à nos aînés qui peuvent en parallèle bénéficier d’un accompagnement.
  • L’accueil familial : un particulier agréé accueille une personne âgée dépendante au sein de son domicile. Cette alternative offre un environnement familial et chaleureux, avec une prise en charge personnalisée. Les accueillants familiaux sont formés par le Conseil départemental pour assurer un cadre sécurisant à la personne accueillie et à ses proches. Les services médicaux des Conseils départementaux possèdent la liste des familles d’accueil de leur territoire. CetteFamille vous offre également une liste de familles d’accueil.
  • La colocation senior : il s’agit d’une alternative de logement où des personnes âgées décident de vivre ensemble, dans un même lieu. Chaque résident dispose de sa chambre individuelle, mais partage les espaces communs (salon, cuisine, jardin…). Dans les maisons CetteFamille, les seniors vivent entre eux avec la présence d’assistants de vie de jour comme de nuit. Cette alternative permet d’allier autonomie, confort, sécurité et lien social. Les colocations seniors sont des hébergements familiaux, où les personnes âgées vivent comme chez elles, tout en étant accompagnées au quotidien.

 

Les avantages du réseau Cette Famille

Vous ou votre proche êtes en situation de perte d’autonomie ? Vous souhaitez trouver une solution d’hébergement adaptée à vos besoins ? L’équipe de CetteFamille vous propose de réaliser un bilan de situation pour vous accompagner et vous orienter vers la solution la plus adaptée.
Contactez-nous

Vous souhaitez aller plus loin ?