Aidants familiaux

Le top 5 de l’habitat inclusif

3 juin 2020 No Comments
Top 5 de l'habitat inclusif

Répondant à une demande croissante des personnes âgées et des personnes handicapées, l’habitat inclusif est une solution de logement présentant une alternative à la vie à domicile ou en établissement. En effet, il s’agit d’un lieu de vie en groupe, qui permet à ses résidents de conjuguer autonomie et sécurité. 

Guide de l'habitat inclusif

Les caractéristiques de l’habitat inclusif

D’abord défini par la loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et de la transition numérique, dite loi ELAN, du 23 novembre 2018, l’habitat inclusif est un mode d’habitat regroupé. En conséquence, il se caractérise par des espaces de vie privatifs pour chaque résidents et d’espaces communs pour sociabiliser. En outre, les résidents participent à un projet de vie sociale, qu’ils construisent ensemble, dont la visée est de favoriser le « vivre ensemble ».

Plus précisément, ce type d’habitat est un lieu de vie ordinaire, qui peut être indépendant ou intégré à un autre ensemble architectural. Il peut appartenir au parc privé ou social. Il doit être situé près des transports, des commerces et des services. Entre autre, les habitants doivent être peu nombreux, autour de 5 à 10. Ces derniers peuvent être locataires, co-locataires ou propriétaires. Ce lieu doit être leur résidence principale.

Des personnes morales ou des collectivités locales gèrent les habitats inclusifs. En outre, ces porteurs de projet sont chargés d’élaborer avec les résidents un projet de vie sociale et partagée. Par ailleurs, les résidents peuvent solliciter, s’ils le souhaitent, un accompagnement social ou une offre de service sanitaire, sociale ou médico-sociale individualisée, en fonction de leurs besoins.

Une offre diversifiée

À l’heure actuelle, les habitats inclusifs se développent pour répondre notamment à la forte demande des personnes handicapées et des personnes âgées. Désormais, ces derniers veulent pouvoir choisir un lieu de vie adapté à leurs besoins, qui associe indépendance et sécurité.  Par conséquent, les habitats inclusifs se diversifient pour répondre à leurs attentes.

Le top 5 de l’habitat inclusif :

Résidences service seniors

Les résidences service seniors sont des ensembles de logements privatifs pour les personnes âgées associés à des services collectifs. En règle générale, ces résidences sont créées et gérées par des structures privées commerciales ou associatives. En conséquence, les résidences service proposent une offre de services variés comme la restauration, le ménage, la conciergerie ou encore le gardiennage.

Béguinages

Les béguinages sont constitués de logements complets, de type T2 et T3, autonomes. Aussi, ils obéissent à un mode de vie communautaire. Il existe en leur sein plusieurs espaces de vie partagés (cour intérieure, foyer). De surcroît, chaque résident contribue à la vie et à l’animation du lieu d’habitation.

Habitats participatifs

Les habitats participatifs sont des copropriétés réunissant moins de 12 résidents. Ceux-ci peuvent bénéficier d’espaces privatifs allant du T1 au T3.  Là-dessus, les futurs résidents, accompagnés d’un assistant à maîtrise d’ouvrage, élaborent ensemble l’habitat.

Habitats partagés

Les habitats partagés accompagnés sont des colocations entre adultes dépendants. Elles réunissent entre 6 et 10 personnes. Plus précisément, la maison dispose de lieux de vie communs, mais chaque résident jouit de son espace privatif. La maison est régie par une gouvernante qui veille au bien-être de chacun. Selon leur niveau de dépendance, les adultes participent aux tâches du foyer, comme le jardinage, la cuisine ou le ménage.

Les colocations intergénérationnelles

Les colocations intergénérationnelles sont des formes d’habitats basés sur la colocation de deux générations. Par ailleurs, deux formes d’habitat intergénérationnel existent :

  1. L’habitat kangourou :
    En premier lieu, un senior accueille dans son logement privé un habitant plus jeune, pour un loyer modéré ou en échange de services. En second lieu, une convention précise les règles de la colocation (loyer, services rendus, etc.) ;
  2. La colocation groupée intergénérationnelle :
    Des associations ou collectivités gèrent ce type d’habitat. En clair, la colocation groupée intergénérationnelle réunit de jeunes locataires et des personnes âgées autonomes. De fait, cette formule est particulièrement adaptée aux personnes à faibles revenus présentant des difficultés d’accès au logement.
0