fbpx

UHR : définition, fonctionnement et prise en charge

Un homme qui se lève du canapé de son UHR aidé par une assistante de vie

Les unités d’hébergement renforcées (UHR) sont des lieux dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) spécialement conçus pour accueillir nuit et jour des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée. Vous souhaitez en savoir plus ? CetteFamille, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans l’accueil familial pour les personnes âgées et les maisons partagées pour seniors, dont les maisons Alzheimer, répond à toutes vos questions. Quelles sont les caractéristiques principales d’une UHR ? Quel public est concerné par une admission en UHR ? Comment savoir si mon proche doit faire l’objet d’une admission en unité d’hébergement renforcée ? Comment fonctionne une telle unité et quel est son coût ? Cet article vous offre un guide complet pour tout comprendre et choisir la meilleure option possible pour votre proche aîné.

Qu’est-ce qu’une UHR ?

Une UHR est un lieu aménagé dans un EHPAD pour accueillir de jour comme de nuit des seniors atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, ayant d’importants troubles du comportement qui entraînent un risque pour leur sécurité et altèrent leur qualité de vie.

Les caractéristiques principales d’une UHR

Les UHR accueillent en moyenne 12 à 14 résidents nuit et jour. Elles sont destinées aux résidents dont les symptômes psycho-comportementaux sont liés à une démence sévère. Elles proposent sur un même lieu : l’hébergement, les soins et les activités sociales et thérapeutiques. Les personnes qui y sont accueillies ont vocation à retourner dans leur lieu de vie habituel (domicile ou EHPAD) une fois les troubles du comportement atténués.

Quelle est la différence entre l’UHR, l’UVP et le PASA ?

Les UHR sont à distinguer des unités de vie protégée (UVP) et des pôles d’activités et de soins adaptés (PASA). 

Les UVP sont des unités intégrées dans les EHPAD spécialisées dans l’accueil de seniors atteints de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées sans troubles sévères du comportement. Elles proposent aux seniors en forte perte d’autonomie nécessitant un suivi médical constant des espaces dédiés et des logements médicalisés 

Les PASA sont des espaces aménagés dans les EHPAD pour accueillir durant la journée des seniors atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie neurodégénérative dont les symptômes psycho-comportementaux sont liés à une démence modérée. Ils n’offrent pas d’hébergement. Ils peuvent accueillir au maximum 14 résidents. Leur objectif est d’offrir un accompagnement personnalisé aux résidents qui aidera à diminuer les troubles du comportements et manifestations de l’humeur dont ils sont l’objet. Les PASA proposent pour cela des activités individuelles ou collectives à vocation thérapeutique spécialement conçues par un ergothérapeute ou un psychomotricien, sous la responsabilité du médecin coordonnateur

Qui est concerné par l’admission en unités d’hébergement renforcées ?

Les UHR accueillent des personnes âgées de plus de 60 ans atteintes de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, ayant des troubles sévères du comportement et nécessitant une assistance au quotidien. Les personnes concernées peuvent être des résidents de l’EHPAD mais également des personnes vivant à domicile ou dans un autre établissement

Les admissions en UHR se font sur avis du médecin coordonnateur de l’EHPAD dans lequel se trouve l’UHR, en lien avec le médecin traitant de la personne. Une évaluation des troubles du comportement doit avoir été réalisée par l’équipe soignante avant toute admission et le diagnostic avoir été communiqué à la personne concernée et à ses proches.

Comment fonctionne une UHR ?

Une UHR élabore avec chaque personne hébergée, en lien avec sa famille et l’équipe soignante, un projet d’accompagnement et de soins

Objectifs d’une unité d’hébergement renforcé

Une UHR a pour objectifs de/d’ : 

  • Assurer un environnement sécurisé : l’un des principaux objectifs d’une UHR pour seniors atteints de la maladie d’Alzheimer est de fournir un environnement sécurisé qui prévient les risques de chute, d’errance et de fugue, tout en assurant la sécurité des résidents et du personnel contre le risque d’auto-agression ou d’agression.
  • Offrir un soutien personnalisé : les UHR visent à offrir un soutien personnalisé aux résidents, en tenant compte de leurs besoins spécifiques, de leurs habitudes et de leurs rythmes de vie. Cet accompagnement, en mettant l’accent sur la gestion des symptômes spécifiques de la démence, tels que la confusion et l’agitation, peut aider à stabiliser les symptômes aigus et à diminuer les troubles du comportement du senior. 
  • Favoriser l’autonomie et le bien-être : l’unité peut également viser à encourager le développement de l’autonomie des résidents et à favoriser leur bien-être global, en mettant en place des activités thérapeutiques, éducatives ou récréatives adaptées. En leur offrant un soutien adapté et en favorisant leur épanouissement personnel, l’UHR contribue à améliorer la qualité de vie des résidents.

Le personnel d’une UHR

Le personnel soignant intervenant en UHR est spécialement formé pour accompagner des personnes atteintes de troubles du comportement liés à la maladie d’Alzheimer ou une maladie neurodégénérative apparentée. Les équipes travaillant dans les UHR sont généralement composées de professionnels de diverses disciplines, tels que des médecins, des infirmiers, des aides-soignants, des psychologues, des ergothérapeutes, des animateurs, des assistants de soins en gérontologie, etc. Cette approche interdisciplinaire permet de proposer des interventions diversifiées et complémentaires. 

L’aménagement d’une UHR

L’aménagement et la conception architecturale d’une UHR est pensé pour offrir un environnement sécurisé et apaisant à ses résidents et pour réduire l’agitation inhérente aux troubles comportementaux liés à la maladie d’Alzheimer. Il doit également favoriser l’orientation et la déambulation des personnes accueillies. L’aménagement des UHR peut inclure des espaces de vie calmes, des couleurs apaisantes, une bonne luminosité, des zones de déambulation sécurisées, des espaces de jardinage thérapeutique, etc.

Les types d’activités disponibles

L’UHR propose des activités sociales et thérapeutiques, individuelles ou collectives, visant à offrir un environnement stimulant et adapté aux besoins spécifiques des résidents. Il peut s’agir par exemple : 

  • Ateliers de mémoire : puzzles, jeux de vocabulaire, exercices de calcul, activités de lecture…
  • Ateliers sensoriels : musicothérapie, art-thérapie, aromathérapie, luminothérapie, thérapie par les couleurs, jardinage…
  • Activités artistiques : peinture, dessin, sculpture, artisanat, poterie…
  • Activité physique adaptée : marche, séances de gymnastique douce, jeux de ballon…
  • Activités de groupe : séances de chant, cours de cuisine, jeux de société, discussions thématiques…

Quelles approches thérapeutiques sont utilisées dans les UHR ?

Les patients en UHR bénéficient d’un suivi médical et thérapeutique régulier. Les professionnels de santé qui les suivent adoptent une approche centrée sur la personne, en tenant compte des préférences, des besoins et des habitudes de chaque résident. 

Les UHR privilégient généralement les approches non-médicamenteuses pour la gestion des troubles du comportement. Cela peut inclure des techniques de communication spécifiques, des activités de stimulation cognitive, des thérapies occupationnelles, des activités sensorielles, des techniques de réminiscence ou encore de l’ergothérapie

En combinant ces différentes approches thérapeutiques, les UHR visent à offrir un accompagnement global et adapté aux personnes âgées présentant des troubles du comportement sévères, dans le but d’améliorer leur qualité de vie et de préserver leur bien-être psychologique.

Quel est le coût d’un séjour en unité d’hébergement renforcée ?

La facturation en UHR fonctionne sur le même principe qu’en EHPAD. Le séjour en UHR suppose le règlement d’un tarif hébergement et d’un tarif dépendance. Toutefois, le montant du séjour en unité d’hébergement renforcée peut différer de celui qu’il aurait été en EHPAD. Mais revenons sur le principe de facturation. 

Les UHR proposent trois types de prestations à leurs résidents : 

  • L’hébergement : restauration, mise à disposition d’une chambre, d’une salle de bain, entretien des espaces privatifs et communs, entretien du linge plat et du linge de toilette…
  • Un accompagnement de la perte d’autonomie : aide à la toilette, à l’habillage, à la prise des repas, à la mobilité, au lever, au coucher…
  • Une prise en charge médicale et paramédicale : suivi médical régulier, administration des médicaments, soins infirmiers, suivi des pathologies spécifiques…

À chacune de ces prestations correspond un tarif journalier :

  • Un tarif hébergement à la charge du résident ;
  • Un tarif dépendance à la charge du résident ;
  • Un tarif soins à la charge de l’Assurance maladie.

Cependant, des aides financières peuvent aider les résidents à payer les frais d’hébergement et les frais liés au tarif dépendance. Parmi ces aides, on peut citer :

Comment identifier le besoin d’une UHR pour votre proche ?

Identifier le besoin pour un proche atteint de la maladie d’Alzheimer d’intégrer une unité d’hébergement renforcée peut être un processus délicat et nécessite une évaluation attentive de ses besoins et de sa sécurité.

Les signes qui pourraient indiquer qu’une UHR est nécessaire pour votre proche sont les suivants : 

  • Comportements agités ou agressifs : si votre proche présente des comportements agités, agressifs ou perturbateurs qui mettent sa sécurité ou celle des autres en danger, et que ces comportements ne peuvent pas être gérés de manière sécurisée à domicile ou dans une structure de soins traditionnelle, une UHR spécialisée dans la prise en charge des troubles du comportement pourrait être envisagée.
  • Évasions ou risques de fugue : si votre proche présente des tendances à l’errance ou des tentatives de fugue, ce qui pourrait le mettre en danger s’il se perd ou s’il est incapable de prendre soin de lui-même, une UHR offrant une surveillance renforcée pourrait être appropriée.
  • Refus des soins ou agitation liée aux soins : si votre proche refuse de manière persistante les soins ou l’aide dont il a besoin, ou s’il présente une agitation importante lors des soins, ce qui rend difficile voire impossible la fourniture de ces soins de manière sécurisée à domicile ou dans une structure de soins classique, une UHR offrant un encadrement spécialisé pourrait être nécessaire.
  • Épuisement des ressources familiales : si la famille ou les aidants naturels sont confrontés à des difficultés insurmontables pour gérer les symptômes et les comportements de votre proche à domicile, une UHR spécialisée dans la prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer pourrait être une option à considérer pour assurer sa sécurité et son bien-être tout en soulageant la pression sur la famille.

Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé spécialisé dans la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer pour évaluer les besoins spécifiques de votre proche et déterminer si une UHR est la meilleure option pour répondre à ses besoins en matière de soins et de sécurité.

Les avantages du réseau Cette Famille

Votre proche parent souffre de la maladie d’Alzheimer ? Vous êtes à la recherche d’une solution d’hébergement adaptée à ses besoins ? Vous souhaitez en savoir plus sur la colocation senior en maison Alzheimer ? Entreprise de l’économie sociale et solidaire, Cette Famille vous propose un accompagnement personnalisé pour trouver l’hébergement pour personnes âgées le plus adapté aux besoins et aux moyens de votre proche aîné. 
Contactez-nous

Sources externes : 

Qu’est-ce qu’une UHR ?

Alzheimer en EHPAD : quel accompagnement ?

Les pôles d’activités et de soins adaptés (PASA)

Le guide en ligne Aides Alzheimer de France Alzheimer

Dossier sur la maladie d’Alzheimer

Comprendre sa facture en EHPAD

Annuaire des EHPAD

Vous souhaitez aller plus loin ?