fbpx

Aide-soignante en EHPAD : conseils pour une collaboration harmonieuse

Une aide soignante ehpad, souriante et agréable avec une femme âgée assise sur une chaise roulante.

Une aide-soignante est une professionnelle de santé qui travaille dans le domaine des soins aux personnes, en collaboration avec des infirmiers et des médecins. En EHPAD, elles ont pour mission d’assister les personnes âgées dépendantes dans l’accomplissement des activités quotidiennes essentielles. Elles contribuent ainsi au bien-être physique, émotionnel et social de nos proches aînés. Vous êtes proche aidant et souhaitez apprendre à mieux collaborer avec les aides-soignantes de votre parent. CetteFamille, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans la recherche de familles d’accueil pour les personnes âgées et les maisons partagées pour seniors, vous dit tout ce que vous devez savoir sur le rôle des aides-soignantes en EHPAD et vous donne des astuces pour une collaboration réussie !

Quel est le rôle d’une aide-soignante en EHPAD ?

L’aide-soignante en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) joue un rôle clé au sein de l’établissement, puisqu’elle assure le bien-être (physique, mental et social) des résidents et veille à leur confort.

La fonction essentielle de l’aide-soignante

L’aide-soignante en EHPAD est chargée de/d’ : 

  • assurer les soins d’hygiène quotidiens des résidents (toilette, changes, habillement) ;
  • les assister dans leurs déplacements (lever, coucher, marche, déplacements en fauteuil) afin de prévenir les risques de chutes ;
  • les assister lors des repas afin d’encourager la prise alimentaire, s’assurer qu’ils reçoivent une alimentation adaptée à leurs besoins nutritionnels et prévenir le risque de dénutrition ;
  • surveiller l’état de santé des résidents pour informer l’équipe soignante de tout changement qui pourrait avoir des conséquences graves sur le bien-être physique et mental du patient et pour prévenir toute infection ;
  • apporter un soutien émotionnel aux seniors qu’ils accompagnent au quotidien ;
  • maintenir la propreté dans les espaces de vie (chambres, espaces communs, entretien du matériel lié aux activités de soins).

Différences et complémentarités avec d’autres professions de santé

L’aide-soignant en EHPAD travaille en étroite collaboration avec l’infirmier, le médecin coordonnateur et les médecins traitants des résidents. Son action concourt à une prise en charge complète des personnes accueillies. Toutefois, ses missions sont à distinguer de celles de ses collègues : 

  • Le médecin coordonnateur : celui-ci est en charge de l’élaboration et du suivi du projet de soins de l’établissement, de l’évaluation médicale des résidents et de l’animation de l’équipe soignante.
  • Les médecins traitants : chaque résident est suivi par un médecin traitant qui évalue leur état de santé, prescrit les médicaments nécessaires et réalise des examens médicaux périodiques.
  • Les infirmiers : ils assurent les soins infirmiers (pansements, surveillance des constantes vitales…) et l’administration des médicaments.
  • Les spécialistes : selon les besoins des seniors, d’autres professionnels de santé peuvent être impliqués au sein de la structure, tels que : les kinésithérapeutes pour les séances de rééducation et de stimulation motrice, les ergothérapeutes pour l’adaptation de l’environnement du patient, les orthophonistes pour corriger les problèmes de communication et de déglutition, les diététiciens pour la planification des repas des résidents, etc.

Pourquoi est-il important de bien collaborer avec l’aide-soignante ?

Au sein de la structure d’hébergement de votre proche parent, l’aide-soignant est la personne ressource qui assure sa prise en charge quotidienne. Elle joue un rôle clé dans la mesure où elle est le premier contact, l’interlocuteur privilégié du patient, des proches aidants et de l’équipe soignante

En effet, l’aide-soignante en EHPAD aide l’infirmière à dispenser les soins, surveille l’état général (physique et émotionnel) du résident, évalue son état clinique, transmet aux patients et à leur entourage ainsi qu’aux professionnels les informations sur l’état de santé du résident pour prévenir les situations de risques. 

Elle établit une relation de confiance avec le senior qu’elle accompagne dans les actes de la vie quotidienne. Elle est à l’écoute de ses besoins et attentes, et joue le rôle de soutien moral au quotidien. L’aide-soignante encourage, en outre, les seniors à participer aux animations proposées au sein de l’établissement pour stimuler leur autonomie et prévenir le risque d’isolement. Ainsi, bien collaborer avec une aide-soignante est central pour un proche aidant.

Quelles sont les astuces pour une collaboration harmonieuse ?

Une collaboration harmonieuse entre le patient, les proches aidants et l’équipe soignante est essentielle pour favoriser la qualité de vie du senior. Voici quelques astuces à mettre en place dans vos relations avec l’aide-soignante de votre proche aîné et les autres professionnels de santé de la structure qui l’accompagne : 

  • Adoptez une communication ouverte et transparente : encouragez une communication ouverte où chacun se sent à l’aise pour exprimer ses préoccupations, partagez régulièrement des mises à jour sur l’état de santé de votre parent, assurez-vous que l’information circule de manière transparente.
  • Respectez les compétences de l’équipe soignante : les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont composées de professionnels qualifiés qui ont à cœur de maintenir l’état de santé et le bien-être des résidents qu’ils accueillent. Reconnaître et respecter leurs compétences est essentiel pour nouer une relation de confiance.
  • Soyez flexibles : acceptez que l’état de santé de votre proche puisse évoluer et avec lui le projet de soins proposé par l’équipe soignante. Restez à l’écoute pour trouver les solutions les plus adaptées à votre proche aîné.

Comment gérer les désaccords ou les malentendus ?

La gestion des désaccords ou des malentendus avec l’équipe soignante est essentielle pour maintenir le bien-être de votre proche aîné. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour y faire face de manière constructive dans l’intérêt de votre proche.

L’intérêt d’une écoute active

L’écoute attentive des points de vue de l’aide-soignante est centrale. Elle vous permettra de : 

  • Reformuler ses propos afin de montrer que vous comprenez ce qui a été dit ; 
  • Reconnaître les émotions de l’autre partie afin de désamorcer les tensions ; 
  • Communiquer de manière claire votre point de vue.

Des techniques pour désamorcer les tensions

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour désamorcer les tensions : 

  • Restez calme : évitez toute réaction impulsive. En effet, une communication constructive est difficile lorsque les émotions sont à vif.
  • Trouvez des points communs : cherchez des zones de convergences ou des points sur lesquels vous pouvez être d’accord. Ces points communs serviront de base pour cheminer vers une solution.
  • Proposez des solutions : impliquez-vous dans le processus de résolution du problème, plutôt que de simplement critiquer.
  • Maintenez le respect : évitez les attaques personnelles qui ne feraient qu’envenimer la situation.
  • Faites appel à un médiateur : envisagez de faire appel à une tierce personne neutre, pour agir en tant que médiateur, si les désaccords persistent.

Questions fréquentes :

Quelle est la formation d’un aide-soignant ?

L’aide-soignant est un professionnel de santé qui a suivi une formation d’une année (1 540 heures) composée d’enseignements théoriques et de stages pratiques. La formation est accessible par la formation initiale, la formation continue, la validation des acquis de l’expérience ou l’apprentissage. Elle s’adresse à tous les publics sans condition de diplômes. Il existe en France 478 instituts de formation d’aide-soignant répartis sur l’ensemble du territoire. La formation est validée par un diplôme d’État qui atteste de l’acquisition des compétences requises pour exercer la profession sous la responsabilité d’un infirmier.

Quelles sont les secteurs d’activités de l’aide-soignante ?

L’activité d’aide-soignant peut être réalisée dans des structures du champ sanitaire, social ou médico-social, en établissement, en hospitalisation à domicile ou dans les services d’accompagnement et d’aide à la personne.

Les avantages du réseau Cette Famille

Votre proche parent vit en EHPAD ? Vous êtes à la recherche d’une solution d’hébergement alternative plus adaptée à ses attentes et ses besoins ? Vous souhaitez en savoir plus sur l’accueil familial ou la colocation senior ? Entreprise de l’économie sociale et solidaire, Cette Famille vous propose un accompagnement personnalisé pour trouver l’hébergement pour personnes âgées le plus adapté aux besoins et aux moyens de votre proche aîné.
Contactez-nous

Sources externes : 

Fiche d’aide-soignant de France compétences

Formation au métier d’aide-soignant

Les EHPAD

Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

Formulaire unique d’admission en EHPAD

Vous souhaitez aller plus loin ?