fbpx

Ergothérapie : définition et conseils pour les seniors

Des personnes âgées en séance d'ergothérapie, dans une ambiance joyeuse en compagnie d'une femme qui les aident

L’ergothérapie (appelée en anglais occupational therapy) est une discipline visant à aider les personnes à surmonter les défis physiques, cognitifs, émotionnels ou sociaux qui peuvent les empêcher de participer pleinement aux activités quotidiennes. Les ergothérapeutes travaillent avec des individus de tous âges, y compris les seniors, afin de les aider à maintenir leur autonomie ou à restaurer leurs capacités. Qu’est-ce que l’ergothérapie précisément ? Comment cette discipline peut-elle améliorer la qualité de vie de nos proches aînés ? Comment se déroule une séance ? CetteFamille, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans l’accueil familial et la colocation senior, vous explique tout ce que vous voulez savoir sur l’ergothérapie !

Qu’est-ce que l’ergothérapie ?

L’ergothérapie est une discipline de santé visant à aider des personnes ayant des difficultés dans la réalisation des tâches quotidiennes, du fait de leur âge, de la maladie ou d’un handicap. 

Quel est le rôle de l’ergothérapeute ?

L’ergothérapeute (en anglais, occupational therapist) a pour mission de faciliter la réalisation des activités quotidiennes de la personne : toilette, habillage, alimentation, déplacement, etc. Il intervient auprès des seniors pour : 

  • Évaluer la situation et l’impact des défis rencontrés sur la réalisation des tâches de la vie quotidienne ;
  • Restaurer les capacités de la personne âgée ou mettre en place des dispositifs de compensation pour le maintien de l’indépendance du senior (ex : engager un travail sur la motricité pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, permettre à une personne atteinte de dégénérescence cognitive de continuer à prendre soin d’elle) ;
  • Préconiser une adaptation de l’environnement à la nouvelle situation du senior (ex : aménagement du domicile, mise en place d’aides humaines ou animalières…).

L’ergothérapeute est-il un médecin ?

Il ne s’agit pas d’un médecin mais d’un professionnel de santé qui travaille en étroite collaboration avec des médecins, infirmières, kinésithérapeutes, orthophonistes, etc. Il peut exercer cette profession après l’obtention d’un diplôme d’État d’ergothérapeute. Il intervient sur prescription médicale du médecin. Il ne peut pas prescrire de médicaments ni effectuer de procédures médicales. Toutefois, il est à noter que ce praticien peut désormais prescrire, sous certaines conditions, des dispositifs médicaux et des aides techniques prises en charge par l’Assurance maladie (ex : fauteuils roulants, déambulateurs, cannes et béquilles, couverts adaptés pour les repas, etc.).

Différences entre ergothérapeute et psychomotricien

Un psychomotricien est un professionnel de la santé paramédical spécialisé dans la prise en charge des troubles du mouvement, du tonus musculaire, de la coordination et du développement psychomoteur. Bien que les ergothérapeutes et les psychomotriciens travaillent tous deux dans le domaine de la rééducation et de la prise en charge des troubles moteurs, ils ont des approches distinctes. Le psychomotricien se penche sur les troubles du mouvement et de la coordination, en mettant l’accent sur les aspects psychologiques, émotionnels et relationnels du développement moteur. L’ergothérapeute se concentre sur l’amélioration de la capacité des individus à participer aux activités de la vie quotidienne, en se concentrant sur les aspects physiques et cognitifs.

Comment l’ergothérapie améliore la vie des seniors ?

L’ergothérapie peut améliorer la vie des seniors par : 

  • La prévention et l’éducation : l’objectif sera alors de permettre à la personne de rester autonome le plus longtemps possible. Les actions proposées par le praticien seront par exemple : la prévention des risques de chutes, l’aménagement du domicile (installation de rampes d’accès, de monte-escaliers, etc.), la prescription d’aides technologiques permettant de faciliter les activités de la vie quotidienne. 
  • La rééducation et la thérapie : qui ont pour objectif de permettre au patient de continuer à réaliser les activités qu’elle avait l’habitude de faire, comme avant, malgré sa perte d’autonomie. Il s’agira, par exemple, d’aider une personne atteinte de la maladie de Parkinson, ayant de la peine à coordonner les gestes de ses mains, à continuer à faire ses lacets des deux mains comme avant. 
  • La réadaptation : qui vise à permettre à la personne de continuer à faire ce qu’elle avait l’habitude de faire, mais de façon différente. Par exemple, pour une personne victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ayant entraîné la paralysie d’un bras, l’ergothérapeute pourra apprendre au senior à faire ses lacets avec une seule main. 
  • Le maintien de l’autonomie : qui doit permettre à la personne de réinvestir les activités qu’elle ne se sent plus capable de faire. L’ergothérapeute pourra aider la personne à se sentir plus en sécurité et satisfaite dans la réalisation des activités qui lui tiennent à cœur. Il peut, par exemple, aider une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer à réaliser des recettes qu’elle avait l’habitude de faire.

Comment se déroule une séance d’ergothérapie ?

Une séance d’ergothérapie se compose en règle générale de la manière suivante : 

  • Évaluation initiale : avant de commencer la prise en charge, l’ergothérapeute effectue une évaluation approfondie de la personne. Cela peut inclure une discussion sur les antécédents médicaux, les objectifs à atteindre, les capacités actuelles, les défis rencontrés dans la vie quotidienne.
  • Établissement d’objectifs : en collaboration avec le patient, l’ergothérapeute définit des objectifs spécifiques et réalisables pour la séance et pour le traitement à long terme. Ces objectifs sont adaptés aux besoins particuliers du patient et peuvent être révisés au fil du temps en fonction des progrès réalisés.
  • Activités et exercices : la séance d’ergothérapie implique généralement des exercices spécifiques visant à améliorer l’indépendance du senior dans la réalisation des activités de la vie quotidienne, telles que se nourrir, se laver, s’habiller, et utiliser les toilettes. Cela peut inclure des exercices de motricité, des activités pour améliorer la coordination, des exercices de mémoire, de concentration et de résolution de problèmes, etc. 
  • Utilisation d’aides techniques : si nécessaire, le praticien peut introduire des outils ou des équipements adaptatifs pour faciliter les activités de la vie quotidienne (ex : siège de douche avec accoudoirs pour se doucher et se relever en toute sécurité). 
  • Suivi et ajustement : les séances d’ergothérapie sont généralement récurrentes, et l’ergothérapeute surveille les progrès du patient au fil du temps. Le plan des séances peut être ajusté en fonction des besoins changeants et des succès obtenus.

Il est à noter que chaque séance est adaptée aux besoins spécifiques du patient, et l’ergothérapeute travaille en étroite collaboration avec lui pour créer un plan de traitement personnalisé. 

Comment commencer l’ergothérapie : conseils pratiques

Pour débuter l’ergothérapie, voici quelques conseils pratiques à suivre : 

  • Consultez un professionnel de la santé : la première étape consiste généralement à consulter un professionnel de la santé, comme votre médecin traitant. Vous pouvez discuter de vos préoccupations, de vos symptômes, ou des situations difficiles auxquelles vous êtes confronté dans votre vie quotidienne. Le médecin pourra évaluer si l’ergothérapie est une option appropriée pour vous. Dans la positive, il pourra vous délivrer une prescription médicale pour débuter des séances d’ergothérapie.
  • Trouvez un ergothérapeute : une fois que vous avez une prescription médicale, vous pouvez rechercher un occupational therapist dans votre région. Cela peut se faire en consultant l’annuaire des ergothérapeutes sur le site de l’ANFE (association nationale française des ergothérapeutes), en demandant des recommandations à votre médecin, ou en contactant directement des structures de santé qui offrent des services d’ergothérapie (ex : centres de rééducation et de réadaptation, établissements pour personnes âgées, services de soins infirmiers à domicile, etc.).
  • Prenez rendez-vous : lors de votre premier rendez-vous, l’ergothérapeute effectue une évaluation initiale. Il discutera avec vous de vos antécédents médicaux, de vos préoccupations, de vos objectifs et de vos défis actuels. L’évaluation permettra au praticien de mieux comprendre vos besoins et de créer un plan de traitement adapté. Après l’évaluation initiale, des séances régulières seront planifiées visant à améliorer votre capacité à agir seul dans les actions quotidiennes. Lors de ces séances, n’hésitez pas à faire part de vos préoccupations, de vos besoins et à poser des questions. Le plan de suivi pourra être ajusté en fonction de vos besoins et de vos attentes.

Ergothérapie et proches aidants : un tandem gagnant

L’ergothérapeute peut jouer un rôle crucial auprès des aidants familiaux en les soutenant dans leur mission exigeante et en les aidant à améliorer leur capacité à prendre soin de leurs proches :

  • Formation aux stratégies d’aide : l’ergothérapeute peut fournir une formation aux proches aidants sur des stratégies pour aider leur proche. Cela peut inclure des techniques d’assistance physique (bons gestes à adopter), des conseils sur la gestion des tâches quotidiennes, et des stratégies pour favoriser la capacité à agir seule du bénéficiaire.
  • Éducation sur les dispositifs techniques : il peut, en outre, informer les proches aidants sur l’utilisation d’équipements et d’aides techniques qui peuvent faciliter le quotidien du proche bénéficiaire. Cela peut inclure des dispositifs d’aide à la mobilité, des équipements de transfert, etc.
  • Gestion du stress et du surmenage : prendre soin d’un proche peut être stressant. L’ergothérapeute peut enseigner des stratégies de gestion du stress, des techniques de relaxation et des méthodes pour prévenir le surmenage chez les proches aidants.
  • Orientation vers des ressources : enfin, l’ergothérapeute peut orienter les aidants familiaux vers des groupes de soutien ou des services sociaux qui peuvent les aider dans leur rôle.

Existe-t-il un soutien financier pour l’ergothérapie ?

L’Assurance maladie prend en charge les dépenses liées aux séances d’ergothérapie lorsque celles-ci sont réalisées sur prescription médicale, et si les soins sont réalisés en milieu hospitalier ou en structure spécialisée (ex : un EHPAD), dans le cadre d’une hospitalisation à domicile (HAD) ou d’une affection de longue durée. Les soins prodigués par un professionnel libéral ne sont, quant à eux, pas pris en charge par la Sécurité sociale.

Cependant, de nombreuses mutuelles proposent la prise en charge des frais d’un ergothérapeute libéral. Une fois obtenue votre prescription médicale, veillez à contacter votre mutuelle pour savoir si votre contrat vous permet d’obtenir un remboursement des séances d’ergothérapie.

De plus, certaines caisses de retraite peuvent accorder un remboursement des séances d’ergothérapie. Pensez à vous rapprocher de votre caisse de retraite pour en savoir plus.

Les avantages du réseau Cette Famille

Votre proche vit une situation de handicap ou de perte d’autonomie ? Vous êtes à la recherche d’une solution d’hébergement adaptée à ses attentes et ses besoins ? Vous souhaitez en savoir plus sur l’accueil familial ou la colocation senior ? Entreprise de l’économie sociale et solidaire, CetteFamille vous propose un accompagnement personnalisé pour trouver l’hébergement le plus adapté aux besoins et aux moyens de votre proche parent. 
Contactez-nous

 

Sources externes : 

Ergothérapeute

L’ergothérapeute

Dans quelles situations consulter un ergothérapeute

Vous souhaitez aller plus loin ?