fbpx

Le TDAH chez les personnes âgées : comprendre et gérer

Une personne âgée atteinte de TDAH qui est assis main sur le front devant la fenêtre de sa chambre.

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurodéveloppemental qui affecte généralement les enfants. Toutefois, les symptômes peuvent persister à l’âge adulte. Certains symptômes peuvent également résulter du vieillissement normal. Le TDAH se caractérise par des niveaux inappropriés d‘inattention, d’hyperactivité et d’impulsivité, entraînant des difficultés significatives dans plusieurs aspects de la vie quotidienne. Quels sont les symptômes spécifiques du TDAH chez les seniors ? Comment dépister le TDAH chez la personne âgée ? Comment ce trouble affecte-t-il la vie quotidienne de nos aînés et quelles sont les options de traitement existantes ? CetteFamille, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans l’accueil familial et les colocations seniors, vous dit tout ce que vous devez savoir !

Qu’est-ce que le TDAH chez les seniors ?

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité peut se manifester de manière différente chez les seniors et chez les enfants ou jeunes adultes. En règle générale, il se caractérise par des difficultés dans les domaines de l’attention, de l’hyperactivité et de l’impulsivité, et entraîne des défis significatifs dans plusieurs aspects de la vie quotidienne.

Symptômes spécifiques chez les seniors

Les symptômes pouvant être observés chez les seniors sont les suivants : 

  • Problèmes de concentration : 
    • Difficulté à rester concentré sur des tâches, surtout si elles sont longues ou monotones.
    • Tendance à être distrait facilement par des stimuli externes.
  • Impulsivité : 
    • Prise de décisions hâtives sans réfléchir aux conséquences.
    • Difficulté à attendre son tour dans des situations sociales ou professionnelles.
  • Hyperactivité : 
    • Agitation motrice, incapacité à rester assis dans des situations où cela est attendu.
    • Besoin constant de bouger ou de s’engager dans des activités stimulantes.
  • Problèmes d’organisation :
    • Difficulté à planifier et à organiser des tâches.
    • Tendance à procrastiner et à remettre à plus tard.
  • Problèmes de mémoire : 
    • Difficultés avec la mémoire à court terme.
    • Oubli fréquent des détails importants, des noms, des numéros de téléphone, des rendez-vous ou des engagements.
    • Difficulté à suivre une conversation ou à se rappeler où l’on a mis des objets.
  • Symptômes émotionnels : 
    • Impulsivité émotionnelle, avec des réactions disproportionnées aux événements.
    • Sensation d’agitation ou d’irritabilité fréquente.
  • Fatigue mentale : 
    • Une sensation constante de fatigue mentale liée aux efforts déployés pour maintenir l’attention et la concentration.

Différences entre TDAH chez les seniors et chez les jeunes

Le TDAH se manifeste un peu différemment chez les jeunes et les seniors : 

  • Hyperactivité plus prononcée chez les jeunes : les enfants et adolescents atteints de TDAH ont souvent une hyperactivité plus apparente, se manifestant par une agitation motrice et une incapacité à rester assis calmement. L’hyperactivité peut diminuer avec l’âge.
  • Symptômes d’inattention plus fréquents chez les seniors : les seniors atteints de TDAH peuvent présenter davantage de symptômes d’inattention, tels que des difficultés de concentration, des oublis fréquents et une baisse de la mémoire.
  • Comorbidités médicales et psychologiques chez les personnes âgées : les seniors atteints de TDAH peuvent présenter des comorbidités médicales et psychologiques liées au vieillissement (maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, maladies articulaires comme l’arthrose, maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou la maladie de Parkinson, etc.)

Comment dépister le TDAH chez la personne âgée ?

Le dépistage de la TDAH se fonde sur un recueil d’informations détaillées sur les symptômes (leur type et leur durée), les antécédents médicaux, les antécédents familiaux et le fonctionnement quotidien de la personne concernée. Des informations peuvent être obtenues auprès des proches impliqués dans la vie quotidienne du senior, comme les aidants familiaux. L’objectif est de comprendre comment les symptômes identifiés se manifestent dans différents contextes, notamment dans les relations sociales. 

 

Dans ce processus de dépistage, il est essentiel d’exclure d’autres troubles médicaux ou psychologiques qui pourraient présenter des symptômes similaires. Pour cela, les professionnels de santé concernés proposent des évaluations spécifiques aux troubles qu’ils envisagent afin de s’assurer qu’aucun autre problème médical ne contribue aux symptômes vécus par le patient. Ils proposeront, par exemple, le test de l’horloge ou le test MMS (mini-mental state examination) pour diagnostiquer des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

Pourquoi le diagnostic de TDAH est-il complexe chez les seniors ?

Le diagnostic du TDAH chez les seniors peut être difficile. En effet, les symptômes du TDAH peuvent se chevaucher avec d’autres conditions médicales liées au vieillissement (problèmes de mémoire, troubles cognitifs légers, problèmes de sommeil, etc.) ou à des comorbidités (troubles cognitifs sévères comme la démence sénile ou les maladies neurodégénératives, etc.) En outre, nos aînés peuvent être enclins à minimiser les symptômes qu’ils vivent en les attribuant au vieillissement. De plus, les seniors atteints de troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité peuvent présenter des manifestations très variables de leurs symptômes, ce qui rend la reconnaissance de la maladie et son évaluation complexes. Enfin, le TDAH est souvent sous-diagnostiqué chez les seniors en raison d’un manque de sensibilisation sur le sujet et de connaissances sur la persistance du trouble à l’âge adulte.

Le diagnostic de ce trouble chez nos aînés nécessite une évaluation spécialisée et multidisciplinaire par des professionnels de la santé mentale (psychiatres, psychologues cliniciens), des neurologues et des gériatres familiers de la TDAH chez la personne âgée. 

Comment le TDAH affecte-t-il la vie quotidienne des seniors ?

Le TDAH peut avoir des répercussions significatives sur la vie quotidienne des seniors : 

  • Difficulté à planifier et à organiser des tâches quotidiennes, comme la préparation des repas, l’entretien de la maison ou encore la gestion des finances. Le TDAH chez les seniors peut générer une situation de perte d’autonomie.
  • Tendance à remettre à plus tard des tâches importantes, ce qui peut affecter la productivité au quotidien.
  • Oubli fréquent de rendez-vous, de tâches à effectuer et d’engagements, ce qui peut entraîner des retards, des difficultés dans la gestion du temps et dans la vie sociale.
  • Difficulté à maintenir une routine de prise de médicaments, entraînant un risque accru dans la gestion des conditions médicales.
  • Problèmes accrus dans les interactions sociales, avec la famille, les amis ou les proches au sens large, en raison de comportements impulsifs et d’oublis fréquents. Ceci peut entraîner un isolement social progressif.
  • Les défis liés au TDAH peuvent entraîner du stress et de l’anxiété, qui affecteront à leur tour le bien-être émotionnel du senior au quotidien. Les personnes âgées atteintes de ce trouble sont plus susceptibles de développer d’autres problèmes de santé mentale comme la dépression.
  • Les efforts constants réalisés pour maintenir l’attention et la concentration peuvent entraîner une sensation constante de fatigue physique et mentale, et affecter leur qualité de vie générale.

Quelles sont les options de traitement pour le TDAH chez les seniors ?

Le traitement du TDAH chez les personnes âgées nécessite une approche individualisée en fonction des besoins spécifiques de l’individu. Voici quelques options de traitement pouvant être considérées : 

  • Médicaments : les médicaments stimulants, tels que le méthylphénidate (Ritalin) ou les amphétamines (Adderall), sont parfois prescrits pour aider à réguler l’attention et à réduire l’impulsivité. Cependant, le choix des médicaments par le médecin doit être soigneusement évalué en tenant compte des facteurs médicaux et des éventuelles comorbidités. Par ailleurs, en raison des comorbidités médicales courantes chez les seniors, une évaluation médicale régulière est importante pour surveiller l’efficacité du traitement et ajuster les médicaments si nécessaire.
  • Thérapie comportementale et soutien psychologique : la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) peut être utile pour aider les seniors à développer des stratégies d’adaptation pour faire face aux défis liés au TDAH. Un soutien psychologique, tel qu’une thérapie individuelle ou de groupe, peut aider les seniors à explorer les défis émotionnels auxquels ils font face.
  • Gestion de l’autonomie et de la qualité de vie : la méthode Montessori pour les personnes âgées est particulièrement adaptée aux personnes atteintes de troubles cognitifs et de TDAH. Elle peut stimuler la concentration et la capacité à résoudre des problèmes. Elle favorise les relations sociales et encourage l’indépendance en donnant la possibilité aux seniors d’accomplir les tâches de la vie quotidienne de manière autonome. 
  • Gestion du stress et de l’anxiété : les techniques de gestion du stress, telles que la méditation, la relaxation et la pleine conscience, peuvent aider à réduire l’anxiété et à améliorer la stabilité émotionnelle.

Quels sont les conseils pour les aidants de seniors avec TDAH ?

Accompagner une personne âgée atteinte de TDAH présente de nombreux défis. Voici quelques conseils pour les aidants des seniors atteints de ce trouble. 

Organiser l’espace de vie

Organiser l’espace de vie peut jouer un rôle important dans la gestion du TDAH. En effet, un environnement bien organisé peut aider à minimiser les distractions, à favoriser la concentration et à simplifier la gestion de la vie quotidienne. Pour cela, veillez à : 

  • éliminer l’encombrement en réduisant le nombre d’objets par pièce ;
  • utiliser des rangements fonctionnels comme des étagères, des boîtes de rangement ou des paniers ;
  • créer des zones dédiées par activités, pour les loisirs, les tâches ménagères, etc.
  • utiliser des outils de gestion du temps, comme des tableaux ou calendriers visuels, pour afficher les tâches à accomplir, les rendez-vous et les échéances ;
  • utiliser des codes couleurs pour organiser les objets, les documents ou les calendriers, afin de permettre une navigation rapide à travers les informations ;
  • aménager un espace de détente pour aider à réduire le stress et l’anxiété.

Alimentation variée et restriction de sucres raffinés

Une alimentation variée et équilibrée peut jouer un rôle de complément dans la gestion des symptômes du TDAH. En effet, les fruits, légumes, protéines maigres, oméga-3, vitamines et minéraux aident à maintenir l’énergie, favorisent la concentration et ont des effets bénéfiques sur la fonction cérébrale. La consommation de sucres ajoutés et d’aliments transformés sont à limiter. En effet, les aliments transformés peuvent contenir des ingrédients pro-inflammatoires et les sucres ajoutés peuvent affecter l’énergie et la concentration. Assurez-vous que le senior prenne des repas ou collations régulières pour maintenir des niveaux d’énergie stables, et qu’il reste bien hydraté en buvant suffisamment d’eau tout au long de la journée. La déshydratation peut affecter la concentration et l’énergie.

Exercices physiques et activités recommandées

L’exercice physique régulier est associé à des améliorations de la concentration, de la mémoire et des fonctions cognitives. Il peut également aider à canaliser l’hyperactivité, à réguler l’humeur, à réduire le stress, ce qui peut être bénéfique pour les seniors atteints de TDAH. Il convient de privilégier les activités physiques douces, comme la marche, la natation ou la gymnastique douce. Le yoga ou la danse pourront améliorer la coordination et la motricité. Les sports d’équipe peuvent, quant à eux, favoriser la socialisation.

Les avantages du réseau Cette Famille

Vous ou votre proche vivez une situation de perte d’autonomie ? Vous recherchez une solution d’hébergement adaptée à vos nouveaux besoins ? L’accueil familial ou la colocation senior vous intéresse ? Entreprise de l’économie sociale et solidaire, Cette Famille vous propose un accompagnement personnalisé pour trouver l’hébergement pour personnes âgées le plus adapté à vos besoins et à vos moyens. 
Contactez-nous

Sources externes : 

Connaissez-vous le trouble du déficit de l’attention (TDAH) 

Journée nationale de sensibilisation au TDAH le 12 juin

Trouble du déficit de l’attention : repérer la souffrance

Comprendre le TDAH

Vous souhaitez aller plus loin ?