fbpx

Soins de suite et de réadaptation (SSR) : définition et fonctionnement

Un senior qui suit des soins de suite et de réadaptation (SSR) avec une kinésithérapeute

Les soins de suite et de réadaptation sont des services destinés aux patients nécessitant une prise en charge médicale et paramédicale après une hospitalisation en raison d’une maladie, d’une chirurgie ou d’un accident. Ils visent à assurer une transition entre l’hôpital et le retour à domicile. Mais comment fonctionne un service de SSR ? Quelles sont les principales pathologies prises en charge en son sein ? Et en quoi un SSR joue-t-il un rôle clé pour les aînés ? CetteFamille, entreprise de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans l’accueil familial et les colocations seniors, vous dit tout ce qu’il faut savoir sur les soins de suite et de réadaptation. 

Qu’est-ce que le SSR ?

Les services de soins de suite et de réadaptation sont inclus dans les hôpitaux, les cliniques spécialisées ou les centres de rééducation fonctionnelle, aussi bien publics que privés. Ils offrent une prise en charge temporaire et visent à assurer une continuité des soins entre l’hôpital et le domicile.

Les SSR s’adressent aux patients de tous âges : enfants, adolescents, adultes, présentant des atteintes neurologiques, traumatiques, cardiovasculaires ou respiratoires à la suite d’un accident ou d’une maladie. 

Ils ont pour objectif la récupération fonctionnelle des patients suite à une hospitalisation. Plus précisément, ils visent à aider la personne suivie à :

  • Regagner en autonomie (rééducation),
  • S’adapter à sa nouvelle condition physique (réinsertion),
  • Se réinsérer dans sa vie familiale, sociale et professionnelle (réadaptation).

Cela peut inclure des séances de rééducation physique, cognitive ainsi que des soins médicaux et paramédicaux.

Il est à noter que depuis le 12 janvier 2022 et l’adoption de deux décrets portant réforme des autorisations du secteur des soins de suite et de réadaptation, les SSR sont appelés soins médicaux et de réadaptation (SMR). 

Quelles sont les principales pathologies prises en charge ?

Les SSR peuvent prendre en charge une grande variété de pathologies : affections cardiovasculaires (infarctus du myocarde, intervention chirurgicale cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, etc.), troubles neurologiques (AVC, traumatismes crâniens, maladies dégénératives du système nerveux central comme la maladie de Parkinson, etc.), affections orthopédiques (fractures, arthroses, intervention chirurgicale orthopédiques, etc.), cancers (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, etc.), maladies respiratoires (asthme sévère, fibrose pulmonaire…), affections dermatologiques, etc. Les SSR fournissent des soins adaptés aux besoins individuels de chaque patient.

Quels traitements médicaux sont dispensés en SSR ?

La prise en charge dans les établissements offrant des soins médicaux de réadaptation (SMR) est globale et pluridisciplinaire. Les traitements dispensés en SMR sont variés : 

  • Suivi médical : les patients sont suivis par un médecin spécialisé qui supervise leur traitement, des infirmiers et aides-soignants qui fournissent des soins de routine (surveillance des constantes vitales, administration des médicaments, soins de plaies, soins d’hygiène…).
  • Rééducation physique : dispensée par des kinésithérapeutes, elle vise à restaurer la mobilité, la force musculaire, l’endurance et la coordination chez les patients ayant subi une chirurgie, une maladie ou un traumatisme affectant leur capacité physique.
  • Rééducation fonctionnelle : dispensée par des ergothérapeutes, la rééducation fonctionnelle vise à aider les patients à retrouver leur autonomie dans la réalisation des activités de la vie courante comme se nourrir, s’habiller, se déplacer. 
  • Rééducation cognitive : les patients souffrant de troubles neurologiques ou de lésions cérébrales peuvent bénéficier de séances de rééducation cognitive. Réalisées par des neuropsychologues, ces séances visent à améliorer les fonctions cognitives telles que la mémoire, l’attention, le langage, etc.
  • Gestion de la douleur : pour les patients souffrant de douleurs chroniques ou post-opératoires, les SSR offrent des traitements de gestion de la douleur. L’approche peut être médicamenteuse et non médicamenteuse (physiothérapie, séances de relaxation…). 
  • Suivi psychologique ou psychiatrique : afin d’aider les patients à faire face aux défis émotionnels et psychologiques liés à leur état de santé, les SSR proposent un suivi psychologique et psychiatrique.

Il est à noter que les soins prodigués en SSR dépendent des besoins individuels de chaque patient.

Comment fonctionne le SSR ?

Les services de soins de suite et de réadaptation s’appuient sur une équipe médicale et paramédicale composée de médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychologues, etc. Ces équipes pluridisciplinaires permettent de répondre aux besoins variés des patients. Le plan de soins proposé est en effet personnalisé et adapté à chacun. Par ailleurs, le séjour en SSR peut se faire en hospitalisation complète (en hôpital ou en clinique), en hospitalisation de jour ou en consultation externe

En quoi le SSR joue un rôle clé pour les aînés ?

La moitié des patients admis en SSR sont âgés de plus de 70 ans. Le SSR joue un rôle crucial en matière de guérison et de réhabilitation des patients âgés, en assurant une continuité des soins. La rééducation physique, cognitive et la prise en charge médicale et paramédicale offerte par les SSR contribuent à maintenir l’autonomie des personnes âgées, favorise leur mobilité et leur récupération fonctionnelle. Cela leur permet de retrouver leur autonomie dans les activités de la vie quotidienne pour se déplacer, s’habiller, se nourrir. En outre, les SSR offrent un accompagnement pluridisciplinaire essentiel pour une population souvent atteinte de plusieurs pathologies. 

SSR : à quoi s’attendre en termes de durée de séjour ?

La durée de séjour en SSR varie de quelques semaines à quelques mois. Elle dépend de la pathologie du patient, de son état de santé général, de ses besoins de rééducation, des objectifs thérapeutiques à atteindre et des possibilités d’accueil du patient en sortie – à domicile, en EHPAD ou dans tout autre type d’hébergement alternatif. Chaque cas est évalué individuellement en début de séjour par l’équipe médicale et paramédicale en charge du patient. La durée de séjour prévue initialement peut être révisée en cours de séjour en fonction de l’état de santé de la personne concernée. D’après une étude publiée par le ministère des solidarités et de la santé en 2019, la durée moyenne des séjours en SSR est de 34,7 jours en hospitalisation complète. Cette durée augmente avec l’âge : elle est de 35,9 jours pour les personnes âgées de 85 ans ou plus.

Comment accéder aux services de SSR ?

L’accès aux SSR se fait sur prescription médicale. Celle-ci peut être proposée par le médecin hospitalier à la suite d’un séjour à l’hôpital ou par le médecin traitant, si le patient vient directement de son domicile ou d’un établissement d’hébergement.  

 

Les avantages du réseau Cette Famille

Vous ou votre proche parent vit une situation de perte d’autonomie ? Vous êtes à la recherche d’une solution d’hébergement adaptée à ces nouveaux besoins ? Vous souhaitez en savoir plus sur l’accueil familial ou la colocation senior ? Entreprise de l’économie sociale et solidaire, Cette Famille vous propose un accompagnement personnalisé pour trouver l’hébergement pour personnes âgées le plus adapté à vos besoins et à vos moyens. 

Contactez-nous

 

Sources externes : 

Tout savoir sur les soins de suite et de réadaptation (SSR)

Hospitalisation en service de soins de suite et de réadaptation (SSR)

La patientèle des établissements de SSR

Vous souhaitez aller plus loin ?