fbpx
Aidants familiaux

Le placement d’un parent âgé : un choix concerté

4 mai 2021 No Comments
Personne âgée et fille

Le passage du maintien à domicile à ce que l’on appelle couramment un « placement » dans un établissement spécialisé n’est pas une décision évidente à prendre. Avec la perspective de cette prochaine étape, les sentiments des proches aidants oscillent entre soulagement et culpabilité. À travers cet article, l’équipe de CetteFamille souhaite soutenir les enfants et les petits-enfants dans leur démarche pour le placement de leurs parents âgés en perte d’autonomie.

À quel moment placer son parent âgé ?

Cette question est dans toutes les têtes des proches aidants. Pour déterminer le moment propice où le placement d’un parent dans une structure adaptée devient nécessaire, il convient de se concentrer sur deux critères importants : la perte d’autonomie et la sécurité du domicile.

Le degré d’autonomie est insuffisant pour permettre le maintien à domicile

En vieillissant, notre degré d’autonomie évolue. Il est question de perte d’autonomie lorsqu’une personne âgée n’est plus en mesure de se débrouiller seule pendant toute une journée. D’ordre physique, psychique ou des suites d’un accident, elle se manifeste de manière plus ou moins importante. L’entourage ou l’aidant familial doit donc prêter attention aux signes avant-coureurs tels que les troubles de l’équilibre, une grande fatigue, des trous de mémoire ou encore une négligence hygiénique.

Pour définir le degré de dépendance du senior, vous devez demander une évaluation auprès du médecin traitant ou d’une équipe médico-sociale. Ces professionnels de la santé utilisent la grille AGGIR, un outil comprenant une série de questions et une visite d’observation. Cette évaluation a pour but d’attribuer à la personne âgée l’un des six GIR (Groupes Iso-Ressources). Selon le résultat, un plan personnalisé sera mis en place pour orienter le senior vers la solution d’hébergement la plus adaptée à ses besoins.

Dans certains cas, la perte d’autonomie reste minime et il est alors envisageable de choisir l’accueil familial. D’autres ont besoin d’une assistance médicale quotidienne alors ils devront s’orienter vers des établissements spécialisés comme les maisons de retraite et les EHPAD.

Le domicile n’est plus adapté aux besoins de la personne âgée

Une personne vieillissante a tendance à perdre ses facultés physiques. Se lever d’une chaise, préparer à manger, s’habiller ou encore se laver sont autant de gestes de la vie courante devenus difficiles à réaliser. Dans ce cas, le senior devient complètement dépendant de son aidant familial ou de son aide à domicile. Pour limiter cette perte d’autonomie et éviter le placement dans un établissement spécialisé, il est nécessaire d’adapter le logement aux nouveaux besoins de son occupant. Douche sécurisée, barres de maintien, fauteuil ergonomique, marches antidérapantes ou encore rehausseur de lit sont autant d’équipements médicaux qui assurent la sécurité de la personne âgée.

Aménager et équiper le logement avec du matériel médical est une solution efficace, mais elle a un coût important. Il n’est pas rare que les ressources du senior et de son entourage familial ne soient pas suffisantes pour payer cette installation, et ce malgré les aides financières mises à leurs dispositions. Aujourd’hui, de plus en plus de familles optent pour un placement dans un établissement spécialisé qui offre tout le confort médical dont a besoin le parent âgé.

Qui décide du placement d’une personne âgée ?

Le choix de continuer à vivre à domicile ou d’entrer dans un établissement spécialisé revient à la personne âgée elle-même. Cette dernière peut éprouver le besoin de rompre avec la solitude et avoir conscience que son domicile n’est plus adapté à ses besoins. Une fois sa décision prise, la personne âgée peut informer ses proches qui l’aideront à choisir une solution d’hébergement adaptée à ses attentes et à ses habitudes de vie.

Le terme de « placement » est aujourd’hui entré en désuétude dans le secteur medico-social pour bien mettre en évidence l’importance fondamentale du choix de la personne âgée de décider pleinement de son projet de vie. Ainsi, les équipes de CetteFamille privilégient un accompagnement bienveillant des aidants et de leurs proches pour les aider à trouver la solution la plus adaptée et leur permettre d’avoir le choix de leur lieu de vie.

Si la personne âgée souffre d’une altération physique et/ou mentale et qu’elle n’est pas en mesure de prendre une décision, alors les enfants et les petits-enfants doivent décider à sa place. Mais avant de placer ce parent, il est important d’obtenir le consentement de la personne âgée tant que cela est possible. Sans quoi, la famille s’expose à deux problèmes :

  • Le parent âgé refuse de changer de domicile et le placement en structure : pour une personne âgée, l’idée de déménager peut être douloureuse, voire perturbante. Elle doit être prête à abandonner son domicile et ses repères. Pour éviter que le parent âgé ne se ferme à toutes discussions concernant son placement, il convient de l’informer au mieux et de le rassurer sur les avantages de cette nouvelle vie qui s’offre à lui. Avec l’accueil familial par exemple, il ne sera plus seul et il pourra conserver son autonomie tout en participant activement à la vie de famille.
  • Le désaccord familial : selon l’article 205 du Code Civil, les enfants et petits-enfants ont une obligation alimentaire envers leur parent âgé. Mais au sein d’une même famille, il peut arriver que tous ne soient pas d’accord sur la fin du maintien à domicile et sur les conditions du placement. Généralement, ce désaccord familial surgit pour des raisons financières : les EHPAD sont souvent trop chers. Si tel est le cas, il faut s’orienter vers une solution d’hébergement économique comme l’accueil familial.

Comment préparer le placement d’un parent âgé ?

Identifier les besoins, les envies et les ressources financières

Pour trouver la solution d’hébergement qui convient le mieux, il faut commencer par identifier les besoins, les attentes et le niveau de ressources de la personne âgée. À partir de ces différents éléments, les enfants et les petits-enfants seront en mesure de cibler plusieurs établissements, de se renseigner sur les alternatives possibles et sur les aides financières auxquelles ils ont droit.

Par exemple, si le parent n’a qu’une légère perte d’autonomie, mais qu’il souffre de la solitude, il serait bon d’envisager l’accueil familial. À mi-chemin entre le maintien à domicile et la maison de retraite, cette solution d’hébergement est très appréciée par les personnes âgées pour le cadre familial et chaleureux qu’elle apporte.

S’informer sur les solutions d’hébergement

En tant que proche familial, il est de votre devoir de vous informer sur les différentes solutions d’hébergement adaptées au degré de dépendance de la personne âgée. L’équipe de CetteFamille vous invite à parcourir nos articles sur cette question. La plupart des structures comme les EHPAD, les maisons de retraite, les résidences services ou encore les villages seniors ouvrent leurs portes aux visiteurs. N’hésitez pas à contacter la direction qui organisera une visite pour permettre à votre parent de rencontrer les résidents, de découvrir les logements proposés et de poser toutes ses questions.

Les avantages du réseau CetteFamille

Placer un parent, un proche ou un conjoint dans un établissement spécialisé n’est pas un acte anodin. Il peut entraîner un sentiment de culpabilité difficile à gérer. L’équipe de CetteFamille se tient à votre disposition pour répondre à vos questions sur la fin du maintien à domicile et sur le placement de votre parent âgé.

Contactez-nous