Aidants familiaux

Alzheimer : l’accueil familial plutôt que l’EHPAD

17 octobre 2018 No Comments
ehpad-alzheimer

Comme le notait Aline Hébert, psychologue, lors de la Journée Mondiale Alzheimer 2018 : une vie riche et socialement active permet d’endiguer la maladie d’Alzheimer. Les unités spécialisées Alzheimer en EHPAD ne sont pas les seules alternatives de logement, et d’autres formules existent pour donner aux malades de belles années de vie adaptées à leur pathologie.

Quel logement pour les malades d’Alzheimer ?

Les unités Alzheimer en EHPAD

De nombreuses maisons de retraite disposent d’équipes et de logements adaptés aux personnes âgées malades d’Alzheimer. Ces unités dédiées peuvent fonctionner pour l’accueil de jour ou pour de l’accueil permanent. Il existe des accueils de jour pour personnes âgées qui favorisent et stimulent la mémoire. Nombreuses activités peuvent être mise en place pour favoriser les stimulations physiques sensorielles et cognitives ainsi que des actions favorisant une meilleure nutrition et des actions contribuant au bien-être. Certains accueils de jour proposent de venir soit à la demi-journée, soit à la journée.

Le baluchonnage

Le baluchonnage (ou relayage) est une solution qui peut-être envisagée temporairement pour assister les aidants et leur accorder un répit. Une personne formée compétente vient en aide à la personne atteinte d’Alzheimer pendant quelques heures à quelques jours. Toutefois, cette solution ne peut être envisagée dans la durée. C’est un répit ponctuel de l’aidant qui favorise le maintien à domicile.

L’accueil familial : un hébergement adapté aux malades d’Alzheimer

Les accueillants familiaux sont agréés par les Conseils Départementaux et certains ont l’habitude de s’occuper au quotidien de personnes âgées atteintes d’Alzheimer. Chez CetteFamille, lors de notre mise en relation, nous validons précisément les conditions d’accueil de chaque personne afin de trouver une famille compétente et engagée pour l’accueillir au stade de la maladie concerné.

Les accueillants offrent un environnement familial, de la convivialité et sont disponibles pour discuter avec les personnes âgées et leur proposer des activités qui aideront à faire reculer la maladie. Notre série Le quotidien en accueil familial donne un aperçu des activités qui peuvent y être organisées par l’accueillant, comme par exemple des jeux de société Alzheimer permettant de stimuler la mémoire.

L’accueil familial peut-être une bonne solution pour les malades d’Alzheimer. Sa flexibilité permet d’envisager de l’utiliser en aide aux aidants (pour accorder un répit), en transition avant d’envisager un logement en Ehpad, ou en logement permanent sans limitation de durée.

Prise en charge d’Alzheimer : quelques conseils

Il n’existe pas encore un traitement pour guérir la maladie d’Alzheimer. La perte de mémoire et autres changements cognitifs de la maladie ne peuvent pas être inversés. Si un de nos proches est atteint d’Alzheimer, on peut l’aider avec des simples gestes pour améliorer son quotidien et faire reculer la maladie.

Favoriser les stimulations mentales

Plusieurs recherches médicales indiquent que stimuler le cerveau aide à ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer, notamment au début de celle-ci. Ces activités peuvent être la lecture des livres, l’écriture des lettres, jouer de la musique, faire des mots-croisés ou tout simplement des activités qui aident à travailler la mémoire. Il est important que les personnes avec la maladie d’Alzheimer s’amusent lors des ces activités. Il ne faut pas les pousser à faire des exercices de mémoire trop difficiles ou à faire des activités qu’elles ne sont capables d’accomplir. Le stress causé par cette pression peut empirer les symptômes.

L’isolement est un facteur très important d’aggravation de la maladie. Lutter contre l’exclusion permet donc d’aider nos proches à entretenir leur mémoire grâce aux liens sociaux. Les petits comités sont à privilégier aux foules pour éviter les facteurs de stress.

Simplifier le quotidien

Il est important de simplifier la vie et l’environnement de la personne qui est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Avoir les bons outils peut l’aider à garder son indépendance plus longtemps et l’aider à faire reculer la maladie.

Garder la maison en ordre, créer des rappels et utiliser des outils simples (comme des trombinoscopes des personnes vivant à la maison) permet de simplifier le quotidien des malades et d’éliminer les facteurs de stress et de confusion. Les changements doivent se faire graduellement et non pas d’un seul coup pour éviter de désorienter la personne.

Créer la routine et la familiarité

La familiarité est très importante pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Devoir faire face à un changement à la dernière minute peut être très stressant. Le stress est un facteur majeur pour faire avancer la maladie d’Alzheimer. Pour faire reculer la maladie il faut donner une routine à votre proche. Le bain, les repas, la sieste et les sorties doivent se passer tous les jours à la même heure si possible.

gestes alzheimer

Source de l’infographie : Hoplavie.fr