fbpx
Aidants familiauxHandicap

Les logements pour les personnes en situation de handicap

19 janvier 2021 No Comments
Handicap

L’accès au logement est un droit pour toutes les personnes en situation de handicap ou de mobilité réduite (PMR). Pour que cette perte d’autonomie ne nuise pas à leur bien-être, il est important que les adultes handicapés disposent d’un logement adapté à leurs besoins. L’équipe de CetteFamille vous explique quelles sont les différentes solutions d’hébergement proposées aux personnes en situation de handicap.

Qu’est-ce qu’un logement pour personnes handicapées

Les caractéristiques d’un logement pour une personne handicapée varient selon plusieurs critères tels que le degré de dépendance de l’occupant et la nature de l’habitation. En France, nous distinguons quatre types de logements susceptibles d’accueillir une personne en situation de handicap.

Le logement accessible

Le terme « logement accessible » qualifie les logements qui respectent les obligations du Code de la construction et de l’habitation. Ces habitations doivent permettre aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR), avec ou sans fauteuil roulant, de se déplacer facilement. La dimension des accès et des passages doivent être spécifiques. Un logement accessible est une habitation qui dispose d’une aire de rotation suffisante pour une personne équipée d’un fauteuil roulant.

Le logement adaptable

Un logement est adaptable si sa transformation permet de répondre aux besoins particuliers d’une personne en situation de handicap. Les travaux ne relèvent alors pas du gros œuvre car ils ne concernent pas la structure du bâtiment ou l’agencement des pièces. Ces transformations portent essentiellement sur les accès et sur la hauteur d’éléments tels que les poignets, les fenêtres, les plans de travail ou encore les robinets.

Le logement adapté

Un logement adapté a été conçu pour répondre aux besoins d’une personne en situation de handicap. Les plans de construction comprennent tous les critères qui permettent aux PMR de circuler facilement et librement au sein de l’habitation. L’objectif principal du logement adapté est ainsi de réduire la perte d’autonomie en apportant des solutions adaptées aux besoins de l’occupant.

Le logement adapté avec AVJ

Un logement adapté avec AVJ doit répondre aux besoins de la personne en situation handicap et à ceux de l’Aide de Vie Journalière (AVJ). Il doit comprendre l’aménagement nécessaire au bien-être de l’occupant et également celui plus spécifique de l’aide-soignant. Par exemple, l’Aide de Vie Journalière aura besoin d’espace pour l’accompagnement aux gestes d’hygiène et au transfert du lit au fauteuil.

Comment trouver un logement handicap

Le maintien à domicile, l’accueil familial ou encore les établissements spécialisés sont autant de solutions d’hébergement pour une personne handicapée. Le choix dépend essentiellement du degré de dépendance de la PMR et de ses différents besoins estimés par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

L’évaluation du handicap par la CDAPH

La Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) est le garant des droits des personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite (PMR). Depuis le 11 février 2005, la loi prévoit l’évaluation de la personne handicapée. Organisée par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), cet examen est géré par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, d’infirmiers, d’ergothérapeutes et de travailleurs sociaux. L’objectif est de déterminer le taux d’incapacité de la personne handicapée. Cette évaluation prend en compte trois critères :

· La déficience : qui correspond à une insuffisance ou un dysfonctionnement d’un organe, d’une fonction physique ou encore intellectuelle.

· L’incapacité : qui est la conséquence d’une déficience. La personne est incapable d’accomplir d’une activité pour des raisons fonctionnelles ou psychiques.

· Le désavantage : qui correspond à l’impossibilité d’avoir un rôle social normal et en corrélation avec l’âge, le sexe ou encore l’environnement culturel.

La détermination d’un logement adapté

Une fois l’évaluation terminée, la CDAPH est en mesure de déterminer le taux d’incapacité. Après l’étude de votre dossier, la CDAPH prend des décisions relatives aux différents droits de la personne handicapée. Elle se prononce notamment sur la question du logement. Selon le besoin, la CDAPH peut orienter la personne handicapée vers un établissement spécialisé ou bien vers l’accueil familial.

Les différents logements pour personnes handicapées

Médicalisées ou non, les solutions d’hébergement sont nombreuses et variées. Elles sont ainsi conçues pour répondre efficacement à tous les besoins d’une personne handicapée et ce quel que soit son taux d’incapacité.

Les établissements médico-sociaux

Les foyers d’accueil médicalisé (Fas) ou les structures sanitaires peuvent accueillir les personnes en situation de handicap. Ces établissements médico-sociaux présentent l’avantage de proposer un accueil permanent ou temporaire. Ils permettent également de trouver une solution urgente suite à une interruption de prise en charge.

Les foyers de vie

Aussi appelés foyers occupationnels, les foyers de vie proposent un accueil temporaire, de jour ou en internat. Ils sont adaptés aux personnes ayant un taux d’incapacité de 50 % et qui sont suffisamment autonomes pour participer aux activités de loisir proposées. Les frais d’hébergement sont fixés selon les ressources de la personne accueillie à condition d’avoir un revenu minimum égal à 270,81 € par mois.

Les foyers d’hébergement pour travailleurs handicapés

Une personne reconnue comme travailleur handicapé par la CDAPH peut intégrer ce type de foyer d’hébergement. Ces structures proposent un accompagnement personnalisé des adultes handicapés dans l’exercice de leur activité professionnelle. Généralement annexé à un établissement et service d’aide par le travail (Esat), les foyers d’hébergement ne sont pas médicalisés.

Les maisons d’accueil spécialisées (Mas)

Une personne handicapée présentant un taux d’incapacité élevé aura le droit d’intégrer une maison d’accueil spécialisée (Mas). Ces établissements proposent des chambres individuelles pour un accueil permanent. Les personnes accueillies ont accès à un accompagnement personnalisé dans les gestes de la vie quotidienne comme l’habillage et la toilette. Elles bénéficient également de différentes activités de loisir qui contribuent à leur épanouissement personnel.

L’accueil familial

L’accueil familial est un compromis équilibré entre le maintien à domicile et le placement dans un établissement spécialisé. Ce principe repose sur l’hébergement d’une personne handicapée dans le domicile de l’accueillant. L’accueil familial est adapté aux personnes handicapées à condition que le logement proposé soit accessible et conforme aux normes en vigueur.

Les avantages du réseau CetteFamille

Les personnes en situation de handicap ont accès à différentes solutions d’hébergement. Le choix entre toutes dépend essentiellement des besoins et des envies de la personne concernée. L’équipe de CetteFamille se tient à votre disposition pour répondre à l’ensemble de vos questions concernant le logement handicap.

Contactez-nous

0