Accueillants familiaux

[Témoignages] Les accueillantes familiales ont la parole

19 mars 2019 No Comments
Accueil familial pyrénées orientales 2

La Journée du Travail Social a eu lieu le 19 mars 2019. À cette occasion, l’association ANAS invitait à mettre à l’honneur les travailleurs sociaux et leurs réalisations. Cette journée privilégiée est le moment idéal pour transmettre un message à la communauté professionnelle et aux citoyens bénéficiaires de l’expertise médico-sociale. En 2019, la Journée du Travail Social propose la thématique suivante :

« Garantir l’importance des relations humaines »

CetteFamille se joint à cette journée pour réaffirmer l’importance des relations humaines dans l’accueil des personnes en perte d’autonomie. A mi-chemin entre le maintien à domicile classique et les hébergements spécialisés collectifs (type EHPAD), l’accueil familial permet de créer les conditions de vie chaleureuses, familiales et humaines qui favorisent le lien social. Il permet, en outre, de rompre l’isolement des personnes âgées, un fléau dont la dernière étude Astrée / BVA rappelle que 43% des personnes seules le sont du fait immédiat de leur vieillissement (Astrée / BVA, 2019). D’après les mots d’Ange Finistrosa, Président de la Fédération Nationale des Associations Tutélaires, l’accueil familial est en effet « la solution [d’hébergement] la plus humaine ».

La parole aux accueillantes familiales

Depuis 1989, plus de 10 000 accueillants familiaux exercent leur profession avec passion, dévouement et professionnalisme dans tous les départements de France. Mais le plus souvent, dans le plus grand secret.

Nous avons souhaité donner la parole aux accueillantes de notre réseau national. Dans leurs témoignages, Isabelle, Sandrine, Michelle, Marilyne et Béatrice placent le lien humain, la relation, comme une nécessité mutuelle entre l’accueillante et la personne accueillie. Suites aux pistes de réflexion ouvertes par la Consultation nationale sur les aînés dont CetteFamille est partenaire, il nous semble crucial de porter leur voix dans le débat public pour promouvoir des modes d’habitat plus inclusifs et humains pour les personnes âgées et en situation de handicap.

Retrouvez ci-dessous les témoignages de cinq des accueillantes familiales de notre réseau.

Isabelle, accueillante familiale dans la Sarthe

« Ce que je préfère dans ce métier, c’est tous ces moments de vie, qu’on partage. »

Comme Isabelle, de nombreux professionnels du médico-social décident de se lancer dans l’accueil familial pour la chaleur humaine et la convivialité. Souvent après un début de carrière en établissement en tant qu’aide-soignant ou infirmier, les accueillants se tournent vers l’accueil à domicile. C’est pour eux un excellent moyen d’accompagner les personnes âgées ou en situation de handicap, parfois plus proche de leurs valeurs, de trouver un juste équilibre entre sa vie personnelle et professionnelle, et de s’affranchir des contraintes imposées par les cadences difficilement tenables des structures d’hébergement.

Accueil familial Sarthe

Sandrine, accueillante familiale en Seine et Marne

« Elle aimait beaucoup parler avec mon fils qui apprenait l’espagnol à l’école. »

Il est fréquent que les personnes accueillies vivent au sein de la famille, aux côtés des enfants et du conjoint de la personne accueillante. Ce mode d’accueil permet de recréer une cellule familiale pour les personnes souvent désocialisées. C’est un excellent moyen de lutter contre l’isolement des personnes âgées et il est connu qu’une vie active et riche socialement permet de tenir éloignées les maladies neuro-évolutives comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Plus généralement, une vie active permet de réduire les facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires, comme le rappelle la Fédération Française de Cardiologie.

Accueil familial Seine et Marne

Michelle, accueillante familiale en Seine-Maritime

« On essaie de protéger nos accueillis. »

En plus de l’organisation du quotidien, le rôle de l’accueillant familial est aussi de garantir la bonne santé des personnes accueillies. Le contrat d’accueil signé entre la personne accueillie et son accueillant stipule que ce dernier doit organiser la vie de la maison de sorte à favoriser la bonne santé de chacune et chacun.

Accueil familial Seine Maritime

Maryline, accueillante familiale dans les Pyrénées-Orientales

« C’est très gratifiant, ça gonfle le cœur, quand dans les mots et dans les yeux, on voit que le service qu’on a rendu à été apprécié. »

Comme Maryline, de nombreux accueillants familiaux ont à cœur de faire leur métier humainement. Les profils d’accueillants sont variés, mais toujours ils et elles partagent l’envie d’aider, d’accompagner les personnes dans l’étape du vieillissement sans freiner les envies du quotidien. L’accueil familial est souvent une vocation vers laquelle se tournent des professionnels après un début de carrière en établissement, mais une jeune génération d’accueillant(e)s commence également à se lancer.

Accueil familial Pyrénées Orientales

Béatrice, accueillante familiale en Pyrénées-Orientales

« Les infirmières et les médecins sont à nos côtés. »

Béatrice rappelle avec justesse que l’accueil familial est un mode de vie non-médicalisé. Il permet d’éviter une surmédicalisation de la prise en charge des personnes, qui souvent n’est pas nécessaire. Vivre chez soi, c’est d’abord ne pas avoir l’impression de vivre à l’hôpital en surmédicalisant la vie quotidienne. Les accueillants familiaux travaillent quotidiennement aux côtés des professions médicales et paramédicales pour organiser la bonne prise en charge des personnes accueillies lorsque celle-ci est nécessaire, et uniquement dans ce cas.

Accueil familial Pyrénées Orientales

A propos de CetteFamille

CetteFamille développe le logement inclusif, et notamment l’accueil familial, pour les personnes en perte d’autonomie : une alternative chaleureuse aux hébergements collectifs (EHPAD, résidences services…). CetteFamille articule son action autour de 4 missions principales, en collaboration avec les structures en place et dans le respect du choix de vie de chacun :

  • Améliorer la qualité de vie des personnes
  • Soutenir les aidants
  • Soutenir les collectivités et les acteurs institutionnels
  • Promouvoir l’accueil familial et les logements inclusifs

Plus de témoignages :