Accueil familial : questions fréquentes (FAQ)Accueillants familiaux

Qui sont les accueillants familiaux ? (FAQ)

12 avril 2019 No Comments
familles d'accueil personnes âgées

Ils et elles sont plus de 10 000 accueillants familiaux en France en 2019 (voir l’infographie) et pourtant leur profession n’est pas connue. Retrouvez dans cet article toutes les questions fréquentes (et leurs réponses !) sur les accueillants familiaux.

A lire aussi :

Quel est le rôle de l’accueillant ?

L’accueillant familial assure l’hébergement, via une chambre dédiée (de 9m² minimum pour une personne seule) au sein de son foyer. Il est également en charge de la préparation des repas, de l’entretien, des courses et de l’organisation de la vie de l’accueilli (activités, sorties etc.).

Il coordonne les soins avec les professionnels de santé (médecins, infirmiers…) et s’assure de la bonne prise des traitements par la personne accueillie.

Quel est le statut des accueillants familiaux ?

Un contrat de gré à gré lie la personne accueillie et son accueillant familial. Ce dernier est légalement considéré comme salarié de la personne accueillie, sous le régime du particulier-employeur. A ce titre, la personne accueillie doit émettre mensuellement un bulletin de rémunération et est soumise à cotisations sociales.

Comment devenir famille d’accueil ?

Un profil-type se dégage des accueillants de notre réseau. L’accueillante « type » est une femme de 55 ans, qui justifie généralement d’un début de carrière dans le médico-social et qui souhaite exercer son métier différemment. Nous comptons beaucoup d’aides-soignantes, infirmières et assistantes de vie chez les accueillantes de notre réseau.

Les compétences médicales ne sont pas un prérequis pour devenir accueillant ou accueillante. En effet, l’accueil familial est un mode d’accueil non-médicalisé, à mi-chemin entre le maintien à domicile et les établissements collectifs. A ce titre, l’accueillant doit coordonner les soins mais pas les prodiguer.

Devenir accueillant familial nécessite d’obtenir l’agrément du Conseil départemental. Pour ce faire, un certain nombre de critères sont à remplir.

Quels sont les critères d’obtention de l’agrément ?

Le premier d’entre eux est de justifier d’un projet d’accueil, c’est-à-dire d’une idée précise de la manière dont on souhaite exercer la profession. D’autres critères sont plus pratiques, comme le fait de dédier une chambre privative d’au minimum 9m² (16m² pour un couple) – comprenant une pièce d’eau – aux personnes que l’on accueille, de rendre accessible l’ensemble du logement etc. Cette page reprend le détail des critères de l’agrément.

La profession d’accueillant familial, et notamment l’agrément d’accueillant, est encadrée par Le Code de l’Action Sociale et des Familles (Décret n° 2016-1785 du 19 décembre 2016 relatif à l’agrément des accueillants familiaux).

Quelle est la formation d’accueillant familial ?

Le département finance la formation des accueillants familiaux. Celle-ci est initiale et continue, sa durée est de 54 heures.

La formation initiale comprend une initiation aux gestes du secourisme, au cadre juridique et institutionnel de l’accueil familial, au rôle de l’accueillant et au contrat d’accueil. Elle leur permet aussi de définir leur projet d’accueil personnalisé.

La formation continue leur permet de perfectionner leur positionnement professionnel, l’intégration des personnes accueillies dans la vie de la maisonnée et les actes essentiels de la vie quotidienne (activités ordinaires et sociales).

Avec l’agrément vient en effet l’obligation de se former. Les heures de formation comprennent une initiation aux gestes du secourisme, le cadre juridique et institutionnel de l’accueil familial, le rôle de l’accueillant et le contrat d’accueil. Elle permet aussi de définir le projet d’accueil personnalisé. La formation continue permet aux accueillants de perfectionner leur positionnement professionnel, l’intégration des personnes accueillies dans la vie de la maisonnée et les actes essentiels de la vie quotidienne (activités ordinaires et sociales).

Les accueillants ne prodiguent pas de soin. Ils ont un rôle de coordination des professionnels de santé, et d’accompagnement des personnes accueillies. C’est un rôle social qui passe aussi par la présence, l’empathie et le « savoir-être ».

Quel est le profil des accueillants ?

La majorité des accueillants familiaux sont en réalité des accueillantes. Leur âge moyen est de 55 ans mais les agréments peuvent être délivrés à tous types de profils. Il est courant que les accueillants familiaux justifient d’un début de carrière dans le médico-social (EHPAD, hôpital etc.) et décident de se reconvertir pour exercer leur activité autrement.

A lire : Le témoignage de Sophie, accueillante en Haute-Marne.

Quel est le salaire des accueillants ?

La rémunération des accueillants familiaux dépend de nombreux critères expliqués sur cette page dédiée.

Les familles d’accueil sont-elles contrôlées ?

Les équipes médico-sociales du département réalisent des contrôles réguliers des accueillants. En fonction de sa politique d’action sociale, ces visites de contrôle peuvent être trimestrielles ou semestrielles.

Les familles du réseau CetteFamille signent, en plus, une charte d’engagement. Notre fine connaissance des familles de notre réseau nous permet également d’anticiper les familles d’accueil qui correspondront le mieux aux personnes en recherche d’un accueil.

A lire : La charte d’engagement des familles du réseau CetteFamille.

Sont-elles accompagnés ?

Oui. Les accueillants familiaux sont visités régulièrement par les équipes médico-sociales du Conseil départemental, qui s’assurent que les bonnes conditions de l’accueil sont toujours réunies en vue de maintenir l’agrément. En cas de dysfonctionnement, ils peuvent retirer l’agrément. Selon les départements, ces visites peuvent avoir lieu tous les ans, tous les trimestres ou plus souvent encore.

Chez CetteFamille nous allons encore plus loin. Sans interférer avec l’expertise des départements, qui restent seuls maîtres de leur politique d’action sociale et de la délivrance des agréments, nous effectuons un suivi régulier des familles d’accueil de notre réseau. Nous nous entretenons avec elles quotidiennement, afin de cerner leurs attentes et de leur fournir un support administratif grâce à notre expertise du dispositif. Grâce à notre service de suivi administratif des personnes accueillies, nous leur garantissons également une uniformisation des bulletins de rémunérations, et une émission de ces bulletins à date fixe. Idem pour les déclarations des cotisations sociales (CESU), que nous faisons tous les mois pour les personnes accueillies qui le demandent.

Enfin, nous travaillons à leur fournir des outils pour les aider dans leur profession. Avec la Fédération Française de Cardiologie, notre partenaire, nous fournissons des contenus de sensibilisation et de prévention liées aux maladies cardio-vasculaires afin de les aider à prendre soin des personnes qu’ils accueillent. C’est un exemple parmi d’autres outils et contenus que nous développons.