Accueillants familiauxNon classé

La famille du mois : Patricia, accueillante familiale en Charente-Maritime

27 mars 2020 No Comments
Accueillants familiaux

Bonjour Patricia, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis accueillante familiale dans le département de Charente-Maritime dans un petit village qui s’appelle Reaux Sur Trèfle. Je suis agrée depuis 2014.

La première personne que j’ai accueillie est arrivée le 1er avril 2014.

 

Qui accueillez-vous actuellement ?

J’accueille deux femmes chez moi. Il y a un homme qui est parti il y a un mois et demi. Il y a donc actuellement une personne qui a 93 ans, elle est arrivée chez moi en 2015 et il y a une dame de 89 ans qui est arrivée hier.

 

Pour quelles raisons avez-vous eu envie de faire ce métier ?

Avant d’être accueillante j’étais auxiliaire de vie sociale et j’imaginais l’accueil familial comme une continuité de ma profession. J’avais envie d’accueillir chez moi et d’accompagner autrement. J’adorais ce métier, aider les autres, faire les courses… J’ai même accompagné des personnes de 25 ans en fauteuil roulant. Au bout de 15 ans de poste d’AVS, j’ai souhaité m’orienter vers l’accueil familial pour accompagner chez moi.

Souhaiter être accueillante, c’est aussi avoir un métier tourné vers les personnes fragiles et vouloir les accompagner autrement

 

Qu’appréciez-vous dans ce métier ?

Ce que j’apprécie, c’est donner le choix à la personne de vivre où elle le souhaite. Je n’aime pas l’enfermement des personnes donc accueillir chez soi, c’est donner l’opportunité d’avoir un meilleur lieu de vie et à prix raisonnable pour que chacun puisse en bénéficier.

 

Comment organisez-vous votre quotidien ?

Une journée s’organise tout d’abord par le levé, le petit déjeuner et la toilette. Ensuite, c’est selon les envies de chacun, lecture, tricot ou repos. L’après-midi, nous faisons des petites activités comme des puzzles, et quand il fait beau dehors, nous partons se promener, prendre des goûters à l’extérieur, pique-niquer.

Je m’adapte à chaque personne, je leurs propose et on voit selon leurs envies.

 

Quel est votre meilleur souvenir avec les personnes que vous accueillez ?

La mamie que j’accueille depuis 2015 n’avait jamais changé de logement donc au début de l’accueil, elle était angoissée et j’ai réussi à la rassurer pour qu’elle se sente bien. Elle a réussi à s’adapter et à être heureuse dans cet environnement. C’est comme si c’était ma grand-mère maintenant !

 

Avez-vous un conseil à donner aux accueillants familiaux qui hésiteraient à se lancer ?

Si vous avez l’envie et la fibre pour devenir accueillant, alors foncez ! Par contre, il faut trouver des temps pour soi pour se protéger et continuer à accueillir le mieux possible.

1+