Accueillants familiaux

La famille du mois : Carole, accueillante familiale dans l’Orne

31 janvier 2020 No Comments

Bonjour Carole, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis tout juste accueillante. J’ai eu mon agrément pour accueillir deux personnes âgées au mois de mars 2018 ! J’ai ensuite mis en place mon accueil et j’ai participé à la formation du Conseil Départemental avant d’accueillir des personnes. Avant de devenir accueillante, je travaillais à la Région en tant qu’agent dans un lycée en second de cuisine.

Qui accueillez-vous actuellement ?

J’accueille actuellement André et Michel qui sont âgés de 77 et 87 ans.

Pour quelles raisons avez-vous eu envie de faire ce métier ?

J’ai toujours aimé le contact avec les personnes et surtout aider et accompagner les autres. J’ai accompagné mon mari dans la maladie donc j’ai côtoyé les établissements publics et j’ai eu un déclic sur ce que je souhaitais réellement faire : aider les personnes chez moi. Je me suis lancée dans l’aventure il y a bientôt deux ans !

Qu’appréciez-vous dans ce métier ?

Ce que j’apprécie, c’est le contact avec des personnes au quotidien et relever leurs besoins afin d’y répondre. Ils ont confiance en moi et se sentent en sécurité, ça se ressent !

J’ai toujours aimé le contact avec les personnes et surtout aider et accompagner les autres 

Comment organisez-vous votre quotidien ?

André et Michel se lèvent à l’heure qu’ils veulent. Je prépare le petit déjeuner quand ils sont prêts. Après, je les accompagne durant la toilette et l’habillage. Ils sont parfois perdus dans l’espace donc je les aide à se diriger dans la maison. Nous avons mis en place une routine : une balade le matin et l’après-midi. J’attends qu’ils s’adaptent à l’environnement et après, je vais leurs proposer d’aller à la gym. L’après-midi, on joue régulièrement aux dominos, c’est selon leurs envies. Je m’adapte chaque jour aux demandes.

Avez-vous un conseil à donner aux accueillants familiaux qui hésiteraient à se lancer ?

Pour être accueillant, il faut aimer les personnes, être disponible et à l’écoute. C’est une vocation ! De plus, il faut penser à contacter des professionnels en cas de difficultés et pour répondre à des questions du quotidien. Et surtout, ne pas oublier de prendre soin de soi !

Dominos 2Propos recueillis en janvier 2020

Contactez-nous pour témoigner
2+