fbpx
Aidants familiaux

Qu’est-ce qu’un ESAT ?

30 juin 2021 No Comments
Qu’est-ce que l’obligation alimentaire ?

Aussi appelé Centre d’aide par le travail, un ESAT est un Établissement ou Service d’Aide par le Travail. Dans ces établissements médico-sociaux, le travailleur handicapé exerce une activité professionnelle adaptée à ses compétences comme l’entretien des espaces verts, le ménage, la blanchisserie ou le conditionnement pour la distribution. Il bénéficie également d’un soutien médico-social et éducatif pour favoriser son épanouissement personnel et social. Dans cet article, l’équipe de CetteFamille vous présente les particularités de l’ESAT, les conditions d’entrée et les solutions d’hébergement proposées aux personnes handicapées.

Comment intégrer un ESAT

Pour intégrer un Établissement ou Service d’Aide par le Travail (ESAT), la personne handicapée doit être reconnue comme travailleur handicapé, remplir plusieurs conditions et suivre une procédure d’insertion.

Les conditions à remplir

  • Être âgé de plus de 16 ans ;
  • Être inapte à travailler au sein d’une entreprise ordinaire ;
  • Être inapte à l’exercice d’une activité professionnelle indépendante justifiée par une évaluation de sa capacité de travail 1/3 inférieure à celle d’une personne valide. Si la personne handicapée présente une capacité de travail supérieure à 1/3, alors elle peut intégrer un ESAT à condition de justifier d’un besoin de soutien médical, psychologique ou éducatif ;
  • Être orienté vers un ESAT par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

La procédure d’insertion

La personne en situation de handicap ou son représentant légal doit formuler une demande d’insertion dans un ESAT au moyen d’un formulaire adressé à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de son lieu de résidence. Cette demande est ensuite transmise à la CDAPH. Puis, la personne handicapée fait une période d’essai de 6 mois au terme de laquelle la CDAPH rend sa décision définitive quant à l’insertion en ESAT. En intégrant un ESAT, la personne handicapée n’a pas besoin de justifier sa Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).

Le statut du travailleur handicapé

En ESAT, la personne handicapée n’a pas de contrat de travail, elle ne bénéficie pas du droit commun du travail et elle n’est pas considérée comme un salarié. Son licenciement est donc impossible, cependant elle peut être mise à pied si elle présente une attitude dangereuse pour elle-même ou pour les autres. La personne handicapée et l’ESAT sont liés par un contrat de soutien et d’aide qui encadre les droits et les obligations respectifs du travailleur handicapé et de l’établissement d’accueil. Ce contrat est établi pour une durée de 1 an reconductible. Le travailleur handicapé est rémunéré entre 55,7 % et 110,7 % du SMIC comme précisé dans l’article R. 243-5 du Code de l’action sociale et des familles.

L’hébergement du travailleur handicapé

Certaines personnes handicapées qui travaillent dans un ESAT ont l’opportunité de rentrer chez elles ou au sein de leur famille. D’autres doivent trouver un logement adapté à leur handicap. Nous vous présentons les différentes solutions d’hébergement proposées aux travailleurs handicapés.

Le foyer d’hébergement pour travailleurs handicapés

Les personnes handicapées qui travaillent dans un ESAT ont généralement une place dans un foyer d’hébergement pour travailleurs handicapés. Ces structures non médicalisées sont généralement annexées à l’ESAT en question. Le foyer d’hébergement pour travailleurs handicapés peut être sous la forme d’un bâtiment spécifique ou bien sous celle d’un groupement de logements autonomes. Les soirs et week-ends, une équipe de travailleurs sociaux assurent l’encadrement. Les résidents bénéficient d’une autonomie sociale : ils participent à la vie du foyer, achètent leurs courses, préparent à manger et entretiennent leur logement. Pour ce type de logement, il est demandé une participation financière aux frais d’entretien et d’hébergement calculée en fonction des ressources du travailleur handicapé.

Les foyers de vie ou foyers occupationnels (FO)

Si la personne handicapée ne peut pas envisager une insertion professionnelle, mais qu’elle a conservé une autonomie suffisante avec un taux d’au moins 50 % d’incapacité, alors elle peut demander à intégrer un foyer de vie. Ces établissements proposent des activités et des animations adaptées au handicap des résidents comme de la peinture ou de la gymnastique. La participation aux frais d’hébergement et d’entretien est fixée selon les ressources de l’accueilli. Le foyer de vie n’accueille que les personnes ne relevant pas d’un ESAT, d’une MAS ou d’un FAM.

Les foyers d’accueil médicalisé (FAM)

Les personnes gravement handicapées sur le plan mental ou physique sont totalement inaptes à toute activité professionnelle. Dans les FAM, elles trouveront l’assistance nécessaire pour réaliser les actes de la vie quotidienne. Ces établissements disposent d’un personnel paramédical qui met tout en œuvre pour faciliter la vie des personnes dépendantes. Les foyers d’accueil médicalisés sont financés par la Sécurité sociale et par le Conseil Départemental. Une participation aux frais d’entretien et d’hébergement est demandée au travailleur handicapé selon ses ressources.

Les Maisons d’Accueil Spécialisés (MAS)

Ces établissements médico-sociaux sont adaptés aux personnes en situation de handicap grave et nécessitant des soins constants. Comme dans toutes les autres solutions d’hébergements, les MAS proposent des activités et des animations adaptées aux personnes accueillies. Pour un hébergement complet, la personne handicapée doit verser 18 € par jour, ce qui correspond aux frais d’hébergement et d’entretien. Ce forfait journalier peut être pris en charge par la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) ou au titre de l’aide sociale versée par le Conseil Départemental.

L’accueil familial

Proposé par des accueillants familiaux, l’accueil familial consiste à héberger une personne en situation de handicap qui ne souhaite pas intégrer un établissement spécialisé. Cette solution d’hébergement est très appréciée par les travailleurs handicapés qui bénéficient d’une chambre privée, d’un accès aux espaces communs et d’un cadre de vie chaleureux. Après une journée de travail à l’ESAT, l’accueilli retrouve sa famille d’accueil et partage des moments conviviaux.

Les avantages du réseau CetteFamille

Vous êtes en situation de handicap, vous travaillez dans un ESAT et vous recherchez une solution d’hébergement ? L’équipe de CetteFamille vous donne toutes les informations nécessaires sur l’accueil familial. N’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Contactez-nous