fbpx

Tout savoir sur l’accueil de jour pour les malades d’Alzheimer

L’accueil de jour est destiné aux personnes âgées atteintes d’une maladie neurodégénérative comme la maladie d’Alzheimer, qui vivent chez elles et présentent des difficultés à effectuer certains gestes du quotidien. Comme son nom l’indique, l’accueil de jour accueille de ces seniors en perte d’autonomie à raison d’une demi-journée ou de plusieurs jours par semaine. L’équipe de CetteFamille vous présente les spécificités des structures d’accueil de jour pour Alzheimer.

Les bienfaits de l’accueil de jour Alzheimer

Les structures d’accueil de jour ont deux missions principales : prendre en charge les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer et apporter un soutien aux aidants familiaux.

Un lieu de vie pour les malades

Les structures d’accueil de jour sont animées par une équipe pluridisciplinaire composée de psychologues, d’infirmiers, d’aides médico-sociales et d’aides-soignants. Tous sont formés à l’accueil des personnes âgées atteintes d’une maladie neurodégénérative. De la manière la plus adaptée possible, l’équipe de l’accueil de jour Alzheimer sollicite les capacités cognitives, sensorielles et motrices préservées à travers différents types d’activités :

les activités artistiques : la pratique d’un instrument de musique, la peinture, la danse ou encore la chorale sont des ateliers d’expression et de communication qui stimulent la concentration et permettent de se valoriser tout en se divertissant ;

les activités cognitives : animés par des intervenants extérieurs, les ateliers jeux de société constituent un excellent moyen pour exercer la mémoire de manière ludique ;

les activités manuelles : le tricot, le jardinage ou encore le modelage sont des activités stimulantes qui peuvent être partagées avec les petits-enfants ;

les activités esthétiques : prendre soin de soi est important alors l’équipe de l’accueil de jour n’oublie pas de proposer des soins relaxants comme des bains de pied, des coiffures et des manucures.

Un soutien précieux pour les aidants familiaux

Si une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut continuer à vivre chez elle, ce n’est pas seulement grâce à l’accueil de jour. C’est surtout, et avant tout, en raison de l’investissement sans faille d’un aidant familial. Souvent au bord de l’épuisement, ces proches aidants ont également besoin de soutien et de temps libre pour prendre soin d’eux-mêmes. Ainsi, de nombreuses structures d’accueil de jour proposent un accompagnement spécifique pour les aidants familiaux sous la forme de réunions d’information, de formations, d’entretiens psychologiques individuels ou encore de groupes de discussion.

Toutes les démarches à suivre pour trouver une place dans un accueil de jour

En France, il existe plus de 1 800 accueils de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ces structures ont une capacité totale de 14 260 places sur l’ensemble du territoire. L’équipe de CetteFamille vous explique comment trouver l’accueil de jour le plus proche de votre domicile et quoi faire pour obtenir une place.

Trouver un accueil de jour pour les malades d’Alzheimer

Généralement, les structures d’accueil de jour sont rattachées aux Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées (EHPAD). Mais elles peuvent également faire partie d’un hôpital gériatrique ou d’un établissement de soins indépendant. Pour trouver l’accueil de jour le plus proche de chez vous, nous vous recommandons de consulter les annuaires en ligne. Vous y obtiendrez les coordonnées de toutes les structures d’accueil pour Alzheimer à proximité de votre domicile ou de celui de votre parent âgé.

Faire une demande d’admission en accueil de jour

Une fois que vous avez trouvé un accueil de jour, rendez-vous sur place pour demander un dossier d’admission. Ce document comporte une partie administrative et une partie à propos de votre état de santé ou de la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer pour qui vous réalisez la démarche. Pour cette seconde partie, il sera nécessaire de réaliser des examens médicaux par le médecin traitant ainsi que par le médecin gériatre, et enfin par l’équipe médical de l’accueil de jour en question. C’est à cette étape que le GIR (Groupe Iso-Ressource) de la personne âgée est établi au moyen de la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie Groupe Iso-Ressources).

Obtenir l’avis positif de la commission d’admission

Une fois que le dossier d’admission est déposé, il est étudié par la commission d’admission de l’établissement en question. Si elle émet un avis positif, la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer pourra visiter l’accueil de jour. Enfin, pour que l’admission soit effective, le consentement de la personne âgée ou de son représentant légal est impératif.

Combien coûte une journée en accueil de jour Alzheimer ?

Le tarif pour l’accueil de jour varie selon le degré d’autonomie de la personne âgée, autrement dit le Groupe Iso-Ressource (GIR). Pour un senior avec une importante perte d’autonomie, la journée coûtera environ 7 euros. Ce coût sera plus important si le malade d’Alzheimer est relativement autonome. Ainsi, pour une personne âgée appartenant au GIR 4, la journée en accueil de jour s’élèvera à environ 40 euros. En moyenne, il faut compter entre 15 et 30 euros pour une journée entière.

Enfin, sachez que près de 9 structures d’accueil de jour Alzheimer sur 10 prennent en charge le transport du malade depuis son domicile.

L’accueil de jour et les aides financières

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) peut contribuer au financement de l’accueil de jour, avec un complément possible de la caisse de retraite, de la mutuelle ou de l’assurance, et de certaines communes.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Il existe deux types d’Allocation Personnalisée d’Autonomie : l’APA à domicile et l’APA en établissement. Pour en bénéficier, il faut avoir plus de 60 ans et avoir un degré de perte d’autonomie (GIR) compris entre 1 et 4. Pour vous procurer le dossier de demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie, il faut contacter les services du département de votre lieu de résidence principal, le Centre Communal d’Action Social ou le point d’information local dédié aux seniors le plus proche de chez vous. Si vous ou votre parent âgé bénéficie déjà de l’APA, il est possible de demander à ce que le Plan d’Aide Adapté soit revu à la hausse pour que le coût de l’accueil de jour soit pris en compte.

Les aides des Caisses de retraite, des complémentaires santé et des assurances

Si la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer n’est pas éligible à l’APA en raison de son GIR 5 ou 6, alors les Caisses de retraite, les complémentaires santé et les assurances peuvent prendre le relai et vous permettre de financer une partie des frais d’accueil de jour. Pour savoir si vous pouvez bénéficier de ce soutien financier, nous vous conseillons de prendre directement contact avec ces organismes.

Les aides de la commune et du département

Dans certains cas, une personne âgée ou son représentant légal peut bénéficier d’aides exceptionnelles appelées « aides extralégales ». Pour connaître votre éligibilité, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de la mairie du lieu de résidence de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Les avantages du réseau CetteFamille

Chez CetteFamille, nous mettons tout en œuvre pour vous aider à trouver la meilleure alternative au maintien à domicile quand celui-ci n’est plus possible. Pour vous-même ou pour un proche âgé, prenez contact avec notre équipe de conseillers.

Contactez-nous

Vous souhaitez aller plus loin ?