Reste à charge

4 septembre 2018 No Comments

Le reste à charge de l’accueil familial est la part du coût de l’accueil restante à régler après la déduction des aides sociales. Pour un prix moyen de 1 200 € à 1 800 € mensuels, le reste à charge moyen est de 800 €. C’est donc la part réellement payée par l’accueilli à son accueillant.

Comment financer le reste à charge ?

Par définition, le reste à charge est à payer par l’accueilli ou ses aidants. En cas de difficulté pour y faire face, le département peut intervenir sous la forme de l’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement). Cette aide sociale n’est pas déduite en amont, mais permet de financer le coût restant de l’accueil.

Exemple

Prenons l’exemple d’une personne âgée en perte d’autonomie, cherchant un hébergement en accueil familial. L’accueillant lui propose un service facturé 1 200€ mensuels tout compris (logement, service rendu, sujétions particulières…).

Après déduction des différentes aides sociales (APA, APL…), la personne accueillie diminue le coût réel de son hébergement de 500€. Il lui restera donc à financer 1 200 – 500 = 700€ de reste à charge.

En cas de difficulté pour faire face à ce coût réel, elle peut se rapprocher de son département pour bénéficier de l’ASH, aide sociale basée sur les ressources, qui lui permettra de financer le différentiel entre le coût facturé et les aides déjà perçues.