Parkinson

13 mars 2019 No Comments

La maladie de Parkinson est une maladie neuro-évolutive liée à la destruction de certaines neurones du cerveau. Elle provoque notamment des troubles physiques par baisse de la concentration de dopamine dans le cerveau.

La maladie toucherait 200 000 personnes en France, dont un grand nombre de personnes âgées.  Elle concernerait 1% de la population de plus de 60 ans, et ses causes sont généralement inconnues. Plusieurs enquêtes permettent toutefois d’établir un lien avec des causes environnementales (pollution, pesticides…) ou génétiques dans une moindre mesure. Parmi les nombreuses formes de la maladie, la maladie de Parkinson idiopathique représente la grosse majorité des cas.

Elle est la seconde maladie neuro-évolutive la plus répandue chez les personnes âgées, avec la Maladie d’Alzheimer et la Maladie à corps de Lewy.

Vidéo via France Parkinson :

Symptômes de la maladie de Parkinson

Les symptômes de la maladie de Parkinson sont en partie invisibles, ce qui peut rendre son diagnostic difficile ou tardif. Les symptômes les plus reconnaissables sont :

  • Le tremblement de membres supérieurs (le plus souvent) ou inférieurs,
  • La perte raideur et la difficulté à bouger normalement,
  • La lenteur due à la perte des mouvements « automatiques »,
  • Les crampes.

D’autres signes peuvent également alerter sur l’apparition possible d’une maladie de Parkinson. Parmi eux, on retrouve des troubles non-moteurs comme la perte de certains sens, des difficultés à trouver le sommeil, la dépression, les hallucinations ou les troubles cognitifs. Lorsque certains symptômes y ressemblent, on peut confondre la maladie de Parkinson avec la maladie à corps de Lewy, moins connue.

Le diagnostic précis reste toutefois à la charge du médecin spécialiste. Parmi les critères qui y conduisent, la présence d’au moins deux troubles moteurs est un indice. Ce diagnostic arrive parfois très tard quand les signes annonciateurs sont trop discrets pour donner lieu à la consultation d’un spécialiste. Il peut arriver que la maladie altère les neurones depuis des années, sans effet visible, lorsque le diagnostic de la maladie de Parkinson est posé.

parkinson symptômes

Les symptômes de Parkinson, via Le Figaro.

Évolution de la maladie

La maladie de Parkison évolue très différemment d’un malade à l’autre. On observe généralement trois périodes classiquement observées :

  1. La première période (« lune de miel ») peut durer plusieurs années. Un traitement à base de dopamine peut-être proposé par le médecin, qui endigue les symptômes avec efficacité (tremblements, raideurs, lenteurs…).
  2. Au bout d’une période pouvant aller jusqu’à plusieurs années, c’est le traitement lui-même qui, devenu insuffisant, va entraîner des complications motrices variables au cours de la journée. Cet effet dit « on-off » fait varier la gène du malade à plusieurs reprises entre les phases de contrôle de soi (« on ») et les phases de symptômes (« off »).
  3. Lorsque le traitement n’agit plus du tout, les symptômes s’accentuent encore et entraînent parfois des troubles cognitifs et sociaux (troubles du langage par exemple) en plus des problèmes moteurs.

Ces phases ne sont pas systématiquement observées. En cas de doute, référez-vous à votre médecin traitant qui vous aiguillera vers un spécialiste.