Habitat inclusif

5 juin 2020 No Comments

Définition de l’habitat inclusif

L’habitat inclusif est une solution de logement présentant une alternative à la vie à domicile ou en établissement  personnes âgées et les personnes handicapées. Précisément, l’habitat inclusif  est un lieu de vie en groupe, qui permet à ses résidents de conjuguer autonomie et sécurité.

Les caractéristiques de l’habitat inclusif

D’abord défini par la loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et de la transition numérique, dite loi ELAN, du 23 novembre 2018, l’habitat inclusif est un mode d’habitat regroupé. En conséquence, il se caractérise par des espaces de vie privatifs pour chaque résidents et d’espaces communs pour sociabiliser. En outre, les résidents doivent définir à un projet de vie sociale pour construire un « vivre ensemble ».

 

Les critères de l’habitat inclusif

Tout d’abord, l’habitat inclusif se dissocie totalement des établissements spécialisée et des logements en milieu ordinaire ou dans une famille.

L’habitat inclusif se caractérise par les trois critères fondamentaux qui suivent :

  • Il offre à la personne « un chez soi », un lieu de vie ordinaire et inscrit durablement dans la vie dela cité, avec un accompagnement pour permettre cette inclusion sociale et une offre de services individualisés pour l’aide et la surveillance le cas échéant, en fonction des besoins ;

  • Il se fond sur le libre choix. En conséquence, l’habitat inclusif est en dehors de tout dispositif d’orientation sociale ou médico-sociale.  Le futur occupant est responsable de son mode de vie, du choix des services auxquels il fait appel et du financement des frais engagés. Il choisit l’habitat inclusif ;

  • Le fait de ne pas être éligible à la prestation de compensation du handicap (PCH) ou de l’allocationpersonnalisée d’autonomie (APA) ne saurait constituer un critère d’exclusion de l’habitat inclusifdès lors que le modèle économique permet le fonctionnement du projet.

Cf : Guide de l’habitat inclusif

Qui gère les habitats inclusifs

Des personnes morales ou des collectivités locales gèrent les habitats inclusifs. En outre, ces porteurs de projet élaborent avec les résidents un projet de vie sociale et partagée. Par ailleurs, les résidents peuvent solliciter, s’ils le souhaitent, un accompagnement social ou une offre de service sanitaire, sociale ou médico-sociale individualisée, en fonction de leurs besoins.

0