Baluchonnage

3 octobre 2018 No Comments

Le baluchonnage (ou relayage) est une solution d’aide aux aidants inspirée du modèle québécois et légalisé, en France, par la loi du 10 août 2018. Il permet d’accorder à l’aidant un répit, en permettant à une aide à domicile de prendre le relais pour une période maximum de 13 heures consécutives, sur 6 jours consécutifs maximum (94 jours annuels maximum). Dans certains cas particuliers, l’aide peut durer jusqu’à 48 heures consécutives.

Le baluchonnage en France

Contrairement à l’accueil familial qui permet d’être hébergé dans une famille, c’est ici l’aide à domicile qui se rend chez la personne qu’il ou elle accompagne. Toutefois, la loi prévoit que les baluchonneurs dépendent d’une structure spécifique capable de valider leurs compétences et de veiller au bon déroulement de l’accompagnement.

baluchonnage-relayage

Au Québec l’association Baluchon Alzheimer qui propose (depuis 1999) aux aidants de prendre un peu de repos, le temps d’un weekend, d’un déplacement ou d’une indisponibilité. Ce suivi peut être fait pour une période de 4 à 14 jours, ce qui n’est pas encore le cas en France.

Coût du baluchonnage / relayage

Écueil important pour de nombreuses familles : le baluchonnage est souvent onéreux et son prix varie fortement selon la structure de rattachement. Malgré les aides et les réductions, le reste à charge demeure souvent élevé pour l’aidant, aux alentours de 16,50 € par heure.

Ce coût peut être modéré en fonction des associations prestataires, des aides sociales comme l’APA ou la PCH, et des aides départementales spécifiques dans certains cas.

Favoriser le maintien à domicile

Le baluchonnage est une alternative aux logements collectifs comme l’EHPAD et à l’accueil familial. Il permet de diversifier les possibilités d’hébergement qui s’offrent aux personnes en perte d’autonomie et leurs aidants. Le baluchonnage s’inscrit dans les dispositifs de maintien à domicile des personnes âgées et permet donc de sortir du tout-EHPAD.