AAH

14 septembre 2018 No Comments

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide sociale dédiée à garantir un minimum de ressources aux personnes en situation de handicap. Elle est versée par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

Pour les personnes dont le taux d’invalidité est compris entre 50% et 80%, elle est versée entre 1 et 2 ans, et jusqu’à 5 ans maximum dans les cas où le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement vers un retour à l’emploi. Pour les personnes dont le taux d’incapacité est de plus de 80%, elle est versée pendant 1 à 5 ans et jusqu’à 20 ans si le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement vers un retour à l’emploi. Dans tous les cas, les conditions d’attribution de l’AAH peuvent être révisées en fonction de l’évolution de l’état de santé du bénéficiaire. Cette révision peut être à son initiative.

AAH

Image issue de Intouchables – (c) Gaumont Distribution.

Conditions d’attribution de l’AAH

Les conditions d’accès à l’AAH sont les suivantes :

  • Le taux d’incapacité doit être supérieur à 80%, ou compris entre 50% et 79% à condition de rencontrer d’importantes difficultés d’accès à l’emploi du fait de ce handicap – pour une durée d’au moins un an. Ce taux d’incapacité est apprécié par la CDAPH.
  • Le bénéficiaire doit avoir 20 ans ou plus. Sous certaines conditions le bénéficiaire peut avoir entre 16 et 20 ans (voir les conditions).
  • Ne pas avoir atteint l’âge légal de la retraite.
  • Remplir une condition de ressources (voir les conditions).
  • Le bénéficiaire doit résider en France de façon permanente. Bénéficier d’un titre de séjour en règles le cas échéant.

Montant de l’AAH 2019

Le montant de l’AAH varie selon les ressources du bénéficiaire et sa situation familiale. Le montant maximum de l’AAH est de 860 € par mois. Ce montant est versé si le bénéficiaire n’a aucune ressource parmi celles qui sont prises en compte dans le versement de cette aide. Sinon, le montant de l’aide est la différence entre le plafond de ressources qui vous est applicable et vos ressources divisées par 12.

Revalorisation en décembre 2019

En décembre 2019, le montant de l’AAH passera à 900€ pour les bénéficiaires à taux plein.

Compléments de l’AAH

Pour les bénéficiaires dont le taux d’invalidité est de plus de 80%, l’AAH peut être complétée par deux autres revenus :

  • Le complément de ressources, dont le montant est de 179,31 € mensuels et qui s’ajoute au plafond maximum de l’AAH. Ce complément s’adresse aux personnes dont le handicap provoque une incapacité de travailler. Combiné à l’AAH il forme la « garantie de ressources aux personnes handicapées ».
  • La majoration pour vie autonome, qui s’adresse aux personnes pouvant travailler mais connaissant une période de chômage. Cette majoration permet de faire face aux frais de logement des personnes handicapées, son montant est de 104,77 €.

Attention, si vous combinez les conditions pour accéder à ces deux avantages il vous faudra choisir entre les deux.

Cumul de l’AAH avec d’autres revenus

L’AAH est cumulable avec certains autres revenus, notamment liés à l’activité professionnelle.

Cumul avec un salaire

Le cumul intégral est possible dès lors que le bénéficiaire reprend une activité en milieu « ordinaire », non soumis à des règles particulières pour l’emploi des handicapés. Quelque-soit le montant de la rémunération, ce intégral cumul est valable pendant six mois. Au-delà, il devient un cumul partiel.

Le cumul partiel s’applique une fois ce délai de six mois dépassé, ou pour les personnes ayant débuté ou repris une activité avant l’ouverture de leurs droits à l’AAH. Pour le calcul de l’allocation, le salaire subira un abattement :

  • 80% d’abattement sur la part de votre salaire inférieure ou égale à 30% du SMIC mensuel,
  • 40% d’abattement sur le reste de votre salaire.

Ce cumul partiel n’est pas limité dans le temps.

Cumul avec la retraite

Les bénéficiaires atteints d’une invalidité comprise entre 50% et 79% ne peuvent pas cumuler l’AAH avec la retraite. Celle-ci prend fin lors de l’arrivée du bénéficiaire à l’âge légal de le retraite.

Pour les personnes dont le taux d’invalidité permanent dépasse les 80%, il est possible de conserver une partie de l’AAH si le montant de l’avantage vieillesse qu’ils perçoivent est inférieur au montant de l’AAH.